Ils sont les plus impactés par l’état d’urgence sanitaire. Les tenanciers des bars, motels et night clubs n’arrivent pas à travailler depuis l’instauration de cette situation exceptionnelle, le 26 mars dernier. Ces derniers ont été surpris et choqués par la prorogation d’un mois encore de cette situation, annoncée hier soir. Au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guinematin.com ce mercredi, 16 septembre 2020, le président de l’association guinéenne des tenanciers des bars, motels, restaurants et night clubs, a fustigé un deux poids deux mesures de la part des autorités.

« Nous pensons que cette prorogation de l’état d’urgence sanitaire est une insulte à la nation. Le Professeur Alpha Condé n’a qu’à arrêter ce deux poids deux mesures dans ce pays. Il n’est pas président que pour ceux qui sont de son bord, il est le président de tous les Guinéens. Et, tous les Guinéens ont les mêmes droits, il ne doit pas y avoir du favoritisme. Aujourd’hui, on voit des mouvements de soutien au président Alpha Condé qui sont organisés partout, ils sont en train de faire leur campagne en leur manière.

Ces regroupements, il n’y a de Covid-19 là-bas ? Si on comprend bien, pour eux, la Covid-19 ne se promène que dans les bars et les night clubs. Qu’ils arrêtent ça ! Si eux, ils ont pu se regrouper par centaines sans qu’il n’y ait des problèmes, pourquoi nous qui ne regroupons pas 100 personnes au même moment on ne peut pas nous permettre de travailler ? Pourtant, on peut bien respecter les mesures barrières pour nous protéger et protéger nos clients. Donc, je suis vraiment fâché, parce que je ne peux pas concevoir une telle décision », a réagi N’Valy Sacko.

Se sentant non écoutés par les autoriés, les promoteurs des lieux de loisir menacent d’organiser des manifestations de rue dans les jours à venir pour protester contre cette décision. « J’ai l’impression le pouvoir veut détruire les PME. Et, en détruisant les PME, il va détruire la vie des Guinéens lambda. Si le président Alpha Condé pense que c’est en prorogeant l’état d’urgence qu’il peut être réélu, il se trompe. On a beaucoup crié dans les médias, on n’est pas entendus. Maintenant, on va chercher d’autres moyens pour se faire entendre. Nous n’excluons des manifestations pacifiques dans les prochains jours », a annoncé monsieur Sacko, président de l’association des tenanciers des bars, motels, restaurants et night clubs.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com