Aliou Bah, président du Model

C’est l’avertissement fort que le jeune leader Aliou Bah vient de lancer à l’endroit de ceux qui font la promotion d’un troisième mandat en République de Guinée. Au sortir d’une plénière du FNDC hier, mercredi 16 septembre 2020, le leader du Model (mouvement démocratique libéral) a martelé que « l’alternance va se faire en Guinée, quel que soit le prix à payer ». Ce jeune opposant exhorte le peuple à répondre à l’appel du FNDC pour manifester et exiger le départ du « dictateur » Alpha Condé, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché sur place.

Devant ses pairs du FNDC, le président du Model a fustigé la propagande qui vise à faire croire à l’opinion que les Guinéens soutiennent Alpha Condé dans son ambitieux projet de troisième mandat.

« Aujourd’hui, nous savons tous que le RPG (NDLR : parti du président Alpha Condé, au pouvoir) n’existe pas ! Il y a une administration corrompue, un petit cercle de profiteurs, qui utilise les médias d’Etat, comme si nous étions dans un système de parti unique, pour faire de la propagande et faire croire que Alpha Condé rassemble les Guinéens autour de lui. C’est un mensonge. Ceux-ci ne sont pas préoccupés par l’avenir de la Guinée. Ils sont préoccupés par leur propre sort », a dénoncé Aliou Bah.

Pour ce jeune opposant, il est impossible et inadmissible pour le peuple de Guinée de parier son avenir sur un vieil homme qui est au soir de sa vie. Aliou Bah assure que l’alternance se fera en Guinée, quel que soit le prix à payer.

« Comment se fait-il que quelqu’un qui réfléchit, qui est ambitieux, qui est conscient, peut penser que c’est un homme de 82 ans, hors taxe, avec tout ce qu’il a fait comme échec, qui peut représenter l’avenir d’un pays ? Nous ne l’acceptons pas ! Si au RPG ils n’ont pas de remplaçant pour Alpha Condé, ce qui est vraiment honteux, nous avons des milliers et des milliers de Guinéens qui peuvent très bien gouverner ce pays. L’alternance va se faire, quel que soit le prix à payer », a-t-il prévenu.

A en croire le leader du Model, le moment est venu de faire table rase de la dictature en Guinée. D’ailleurs, il appelle le peuple à combattre aux côtés du FNDC pour exiger le départ du « dictateur » Alpha Condé.

« Nous avons vécu la dictature dans notre pays de par le passé. L’avenir des Guinéens, c’est en Guinée. Nos compatriotes de la diaspora ont des projets, des compétences, ils ont envie de rentrer ; mais, ce pays est devenu invivable. Nous qui sommes là, nous sommes devenus des immigrés et des réfugiés chez les autres, étant donné que notre pays a toutes les ressources. Il faut que ça s’arrête, il faut que nous vivions chez nous. Et, cela demande la mobilisation citoyenne. Donc, c’est un appel lancé à toute la Guinée pour qu’à partir du 29 septembre prochain, que nous nous mobilisions et que les manifestations se poursuivent jusqu’au départ du dictateur », a martelé Aliou Bah.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin