Elhadj Sékou Savané, ancien député uninominal de Siguiri

Depuis l’annonce de la démission d’Elhadj Sékou Savané du RPG Arc-en-ciel, les médiateurs se multiplient pour tenter de convaincre l’ancien député uninominal de Siguiri à revenir sur sa décision. C’est dans ce cadre que des négociations ont eu lieu hier, mercredi 16 septembre 2020, au siège de l’union mandingue, à Siguiri. Mais comme toutes les précédentes, cette autre rencontre s’est soldée par un échec, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Après l’échec de toutes les missions qui se sont succédé ces derniers jours au domicile d’Elhadj Sékou Savané, l’antenne préfectorale de l’union mandingue a décidé de s’impliquer dans les négociations visant à ramener « le lion de Siguiri » dans les rangs du parti au pouvoir. Les sages de la ville ont invité l’intéressé au siège de leur organisation pour essayer de le convaincre à « revenir à la maison ». Mais encore une fois, Sékou Savané est resté intransigeant.

Il a posé deux conditions (difficiles à réaliser) aux sages de Siguiri pour accepter leur doléance. La première condition consiste à aller voir le président Alpha Condé et lui dire qu’il a failli parce qu’il n’a pas respecté ses promesses. Et la seconde, c’est de renoncer publiquement à toute action de développement de leur préfecture au profit du chef de l’Etat guinéen.

« Le comportement des sages m’inquiète aujourd’hui. Je suis confus et inquiet. Depuis l’annonce de ma démission, j’ai reçu des personnes venant d’un peu partout pour tenter de me convaincre à revenir sur ma décision. Toutes ces personnes me donnent raison, mais aucune d’entre elles n’ose aller dire la vérité au président Alpha Condé. Lui dire que Savané a raison, nous le soutenons dans sa démarche.

Nous pouvons le plaider, mais il faut d’abord satisfaire ses revendications. Si un sage peut aller voir le président et lui dire la vérité qu’il n’a pas respecté ses promesses ou alors un parmi vous va à la radio pour dire aux citoyens de Siguiri qu’on ne veut pas de routes, on ne veut pas courant, on ne veut pas de ponts, tout ce qu’on veut aujourd’hui c’est Alpha Condé, à ce moment-là, je renoncerai à ma décision », a déclaré l’ancien député.

Après cette déclaration de Sékou Savané, les sages de Siguiri ont annoncé qu’ils vont constituer une délégation qui ira rencontrer le président de la République dans les prochains.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin