Aly Traoré, premier de la région de N’zérékoré

Avec « mention Très bien », Aly Traoré occupe la tête du classement général des admis au brevet d’étude du premier cycle (BEPC) dans la région de N’zérékoré. Et, apparemment, ce jeune élève du Groupe Scolaire « Baïlo Barry II » a dû travailler dur pour arriver à un tel résultat.

Rencontré hier, jeudi 17 septembre 2020, par le correspondant local de Guineematin.com, Aly Traoré a révélé avoir sué pour occuper cette importante position. Il reconnaît lui-même que ça n’a pas été facile d’obtenir ce résultat.

« Quand j’ai été classé premier de la région, les sentiments que j’ai éprouvé était trop fort pour moi. J’étais très content et j’étais sans mot. Je rends hommage à mes parents, à mes encadreurs, surtout à mes professeurs. C’est grâce eux que je suis là aujourd’hui. Le fait d’être premier de la région n’a pas été facile du tout ; car, je me suis donné à fond. J’ai travaillé, j’ai beaucoup révisé. Je n’avais pas le temps. Et l’arrivée de la COVID-19 a encore tout bouleversé, surtout  les études. Mais, je n’avais pas de repos pour la révision. Je révisais jour comme nuit. Le peu de temps que j’avais, je l’avais consacré à la révision », a confié Aly Traoré.

Malgré son classement à la tête de la région de N’zérékoré, ce jeune élève du Groupe Scolaire « Baïlo Barry II » ne nourrit pas de grande ambition académique ou d’emploi qui lui permettrait d’avoir un bureau à quatre fenêtres avec une vue imprenable sur la mer.

« Mon rêve, c’est d’être un grand footballeur, à l’image de Leonel Messi du Barcelone. Ce rêve, c’est depuis l’enfance. Dès que je le disais, mon père me répondait souvent ‘’oublie ça pour le moment, vas à l’école ; car, c’est l’école qui peut tout de donner. Parce que quand tu étudie, partout où tu veux aller, tu pourras partir sans problème’’ », a révélé Aly Traoré.

A ces amis qui n’ont pas réussi à décrocher le ticket pour le lycée, Aly Traoré les invite à oublier les loisirs et à se mettre au travail. « Je les invite à la révision. Pour être premier de la région, ce n’est pas magique. C’est la révision. Il faudrait qu’ils oublient les loisirs, les promenades inutiles, les réseaux sociaux, notamment Facebook, instagram, Messenger… C’est dès le début de l’année qu’on commence la révision. Il ne faut pas dire que le brevet est loin, je dois attendre au milieu de
l’année pour commencer la révision ou quand le BEPC est proche ! C’est dès le début de l’année, en tant que bon candidat, on prépare son examen », a-t-il conseillé.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin