Mamoudou Kaba


Jusque-là porte-parole du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée, Mamoudou Kaba n’est plus membre de cette organisation de jeunesse, à l’origine des manifestations qui ont secoué la ville de Kankan au cours des derniers mois. Il est exclu du mouvement à cause de son appartenance à l’UFDG, le principal parti d’opposition du pays. C’est le président du mouvement
qui a annoncé cette décision dans la soirée du vendredi, 18 septembre 2020.l

« Mamoudou Kaba, notre porte-parole, est à partir de maintenant limogé complètement de notre mouvement. Il n’en fait plus partie, il est exclu. Nous avons dit que notre mouvement est apolitique ; mais actuellement, lui (Mamoudou Kaba) il est membre de l’UFDG et mène des campagnes pour ce parti. Donc, c’est pourquoi il été limogé non seulement de son poste, mais aussi exclu du mouvement », a déclaré Ousmane M’Bia Kaba.

Même si le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée a mis fin à ses manifestations de rue, qui visaient exiger la construction d’un barrage hydroélectrique dans la région, son président assure que le combat n’est pas abandonné. « Notre mouvement continue à 100%. La lutte continue jusqu’à ce que notre objectif soit atteint », a dit Ousmane M’Bia Kaba, qui n’a pas précisé cependant sous quelle forme cette lutte va se poursuivre.

Pour l’heure, Mamoudou Kaba n’a pas réagi à son exclusion. Nos tentatives de le joindre au téléphone restent pour l’instant sans succès.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin