Alpha Condé, s’adressant par visioconférence à des militants de son parti rassemblés à Kankan, le 19 septembre 2020

Candidat à un troisième mandat, le président Alpha Condé passe par l’ethno-stratégie, comme il l’a souvent fait d’ailleurs, pour tenter de se faire réélire. A l’occasion du lancement officiel de la campagne électorale du RPG Arc-en-ciel pour la présidentielle du 18 octobre prochain, qui a eu lieu ce samedi, 19 septembre 2020, dans la ville de Kankan, le chef de l’Etat guinéen s’est adressé aux électeurs de la Haute Guinée par visioconférence.

Visiblement en manque d’arguments pour convaincre des électeurs qui souffrent d’un manque criard d’infrastructures (routes, courant, eau potable…), le candidat du parti au pouvoir a utilisé le langage qui passe le mieux, celui de l’ethnie. Il leur a demandé de ne voter pour aucun autre candidat, fut-il un malinké (l’ethnie majoritaire dans cette région et dont il est issu) pour ne pas aider son principal opposant Cellou Dalein (issu d’une autre ethnie).

« Ce que vous devez comprendre d’abord, c’est qu’il y a 10 candidats qui ont formé un bloc. Donc, si le malinké qui est candidat et qui n’est pas du RPG, vous votez pour lui, vous aidez Cellou Dalein Diallo. Vous devez le savoir. Si vous votez pour lui, sachez que vous votez pour Cellou Dalein Diallo. Dans la région du Fouta, c’est Cellou seul qui est candidat. Il n’y a pas un autre candidat.

Tous ceux qui sont candidats, ces 10 veulent aider tous Cellou. Et, je crois que vous êtes intelligents pour comprendre ça. Donc, si vous votez pour un candidat parmi ces 10, vous aurez voté pour Cellou. Et je crois que vous ne voulez pas ça (…). Ce qui s’est passé après la mort de Sékou Touré, vous ne l’avez pas oublié », a déclaré le président Alpha Condé.

Aussi graves qu’ils soient, ces propos ne vont sans doute pas attirer l’attention de la justice guinéenne, tout simplement parce qu’ils tenus par le premier magistrat du pays.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin