Du 10 au 17 septembre 2020, l’Association des Auteurs de Littérature de Jeunesse (AALJ), en partenariat avec les Editions Ganndal, a organisé une résidence de d’écriture pour les auteurs jeunesse. Ce séminaire, qui s’est tenu à Kendoumayah, dans la préfecture de Coyah, a bénéficié du soutien du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Guinée. Il a permis de former 11 jeunes auteurs sur les techniques d’écriture en littérature de jeunesse, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

 

En Guinée, la littérature de jeunesse a encore du chemin à parcourir. Les auteurs sont peu nombreux dans ce domaine, et ceux qui s’y intéressent n’ont souvent pas les techniques nécessaires pour raconter des histoires intéressantes et accessibles à leur public cible. C’est pour inverser cette tendance que l’Association des Auteurs de Littérature de Jeunesse a organisé, en partenariat avec les Editions Ganndal, cette session de formation. Selon Mamadou Saliou Bah, le président l’AALJ, il a été question de renforcer les capacités des participants pour les amener à s’intéresser davantage à la littérature de jeunesse.

 

« L’objectif pour notre association est d’élargir le nombre des auteurs de littérature de jeunesse en Guinée. Parce qu’il faut savoir que nous ne sommes pas les premiers dans ce genre d’écriture dans la sous-région. Donc, depuis la création de l’association, nous essayons d’avoir beaucoup plus d’auteurs et de textes de qualité dans ce sens. Aujourd’hui nous avons des textes qui sont connus à travers le monde. Ces onze jeunes stagiaires ont été choisis parmi ceux qui ont déposé leurs manuscrits au niveau des Editions Ganndal. On a trouvé des gens qui avaient du potentiel en eux. Bien-sûr, ils n’avaient pas la technique pour écrire, mais on les a formés justement pour cela », indiqué monsieur Bah.

Ce séminaire a été animé par Marie Paule Huet, la directrice littéraire des Editions Ganndal. Elle a abordé plusieurs thématiques importantes avec les participants. « Il s’agit de former des jeunes qui souhaitent écrire, de les initier un peu à la construction d’un roman. Les aider à savoir ce qu’il faut mettre en place dans un roman ou dans n’importe quelle fiction, même si c’est un album pour enfants. Les éléments qu’il faut mettre en place pour que le roman marche avec le public.

Au cours de la formation, on a parlé de la création d’un personnage, le rendre vivant, lui donner une épaisseur à la fois social et psychologique avant de le faire ranger dans un roman qui est déjà son histoire. On a parlé également des espaces dans lesquels se situe le roman, le temps ou l’époque à laquelle se passent les événements. Et puis, on a fait beaucoup d’exercices d’improvisation, de jeu, des ateliers pour être rompu à n’importe quelle écriture », a expliqué la formatrice.

A l’issue de la formation, les bénéficiaires ont restitué ce qu’ils ont appris au cours d’une cérémonie organisée ce samedi, 19 septembre 2020, au Betty Café de Nongo (Conakry). Ils disent être désormais bien outillés pour poursuivre leur aventure passionnante. « C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime après avoir participé à cette formation. Puisque déjà j’évoluais dans le domaine des enfants en tant que journaliste, j’ai remarqué que les tout-petits guinéens rencontrent beaucoup de difficultés par rapport à la lecture.

C’est pourquoi depuis 2014, je suis en train de travailler sur un document qui va faciliter la lecture aux enfants. Donc, au sortir de cette formation, je me sens outillée dans la littérature de jeunesse. Déjà, j’ai deux projets d’écriture en tête que j’ai eu à mûrir pendant le séminaire. Franchement, la formation a été vraiment enrichissante pour moi. Je remercie l’association des auteurs de littérature de jeunesse et les Editions Ganndal pour la qualité de la formation », a déclaré Bö Mariamagbè Cissé, journaliste et bénéficiaire de cette formation.

Créée en 2007, l’Association des Auteurs de Littérature de Jeunesse a pour mission, la promotion de la littérature de jeunesse à travers l’organisation de stages de formation, de résidences d’écriture, de concours d’écriture en littérature de jeunesse, etc.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin