Désemparées face à la souffrance qu’elles endurent depuis plusieurs années, de nombreuses habitantes de Kaloum (la commune qui abrite le centre administratif et des affaires de la Guinée) se tournent vers la coutume pour conjurer le mauvais sort. Elles sont sorties ce mardi, 22 septembre 2020, pour aller implorer le secours des « génies » afin de chasser la misère du pays, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Foulards rouges sur leurs têtes, bidons vides en mains, de nombreuses femmes ont défilé dans les rues de la commune de Kaloum ce mardi matin, scandant des slogans comme : « Tous les Guinéens souffrent. Pas de travail. Pas de manger. Trop de maladies. Nos enfants meurent dans la mer ». Elles se sont rendues au niveau des grands baobabs de la ville pour implorer l’aide des « génies protecteurs de Kaloum » en vue de mettre fin aux souffrances des Guinéens.

madame M’Balia Soumah

« Aujourd’hui, tous les Guinéens ont les mêmes difficultés : il n’y a pas de travail, pas de nourriture, pas d’hôpitaux. Nos enfants ne travaillent pas, il n’y a pas d’emploi. Donc nous sommes sorties comme notre coutume nous le recommande, pour aller demander de l’aide aux baobabs de Kaloum. Nous manifestons pour tous les Guinéens pour que les génies protecteurs de Kaloum nous apportent leur aide », a expliqué madame M’Balia Soumah, l’une des manifestantes.

Soutenant cette initiative des femmes, Yangamadou Keïta, un habitant de Kaloum, précise que cette mobilisation n’a aucun caractère politique. « Cette sortie des femmes de Kaloum est purement coutumière. Elle n’est organisée ni pour le gouvernement, ni pour l’opposition. C’est pour tous les Guinéens, parce que tous les Guinéens souffrent des mêmes maux, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur.

Voyant donc toutes ces souffrances, nos mamans ont décidé de venir demander aux génies protecteurs de Kaloum de venir au secours pour que cette souffrance puisse sortir de la Guinée. C’est pour cela que tous les grands baobabs de Kaloum ont été honorés aujourd’hui par nos mamans, nos tantes et nos sœurs pour que ces génies nous aident à faire sortir la misère dans le pays », a-t-il laissé entendre.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620589527/654416922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin