Environ une semaine après l’ouverture officielle de la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre prochain, la tension commence à monter à Siguiri. Ce jeudi, 24 septembre 2020, un groupe de jeunes a attaqué le bureau de la section de l’UFDG à Siguiri Koura 1, un quartier de la commune urbaine. Il n’y a pas eu de blessés, mais les assaillants ont emporté toutes les chaises qui étaient sur les lieux, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Moussa Keïta, le secrétaire général de cette section de l’UFDG (le principal parti d’opposition du pays), accuse son homologue du RPG Arc-en-ciel (le parti au pouvoir) d’être à l’origine de cette attaque. « Hier nuit, j’ai reçu un appel de Mamby Doumbouya (le secrétaire général de la section du RPG à Siguiri Koura 1). Il m’a dit de fermer la section de l’UFDG dans le quartier pour rejoindre le RPG, qu’il est prêt même à offrir un emploi à mon frère à la SAG (Société Aurifère de Guinée), mais j’ai refusé sa proposition.

Ce matin encore, le même Mamby m’a convoqué au siège de son parti, je lui ai répondu que je n’y vais pas. Peu après avoir raccroché mon téléphone, j’ai vu un groupe de jeunes munis de bâtons et de machettes, venir attaquer notre bureau. Ils ont réussi à emporter toutes nos chaises qui étaient là », a laissé entendre ce responsable local de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Joint au téléphone par le correspondant de Guineematin.com à Siguiri, Mamby Doumbouya, le secrétaire général de la section du RPG à Siguiri Koura 1, qui est mis en cause dans cette affaire, a dit n’être pas en mesure de répondre aux questions parce que, dit-il, il est en réunion.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin