Des individus armés ont semé horreur et terreur dans la nuit du samedi à ce dimanche, 27 septembre 2020, à Sanoyah, une localité relevant de la préfecture de Coyah. Ils ont tué deux personnes et blessé une autre avant de piller une boutique, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

 

Il était 23 heures lorsque des coups de feu ont retenti dans le secteur Babaya, situé dans le quartier Sanoyah rails plateau. Quatre hommes armés et encagoulés sont venus trouver Abdoulaye Bangoura, assis devant sa maison avec son ami Ansoumane Keïta et son fils Seydouba Bangoura. Ils ont tiré sur Abdoulaye Bangoura, 48 ans, marié à 3 femmes et père de 7 enfants, mais aussi sur son fils. Le jeune homme a survécu, mais son père, lui, est décédé.

 

« J’étais assis avec mon défunt ami devant sa concession en train de conseiller son fils qui avait commencé des bêtises. Entretemps, on a aperçu 4 hommes, tous armés. Ils ont commencé à proférer des injures et des menaces à notre égard. Après, le fils de mon ami est allé se jeter sur l’un d’eux, mon ami aussi s’est jeté sur un autre et ils sont tombés. Au moment il se levait, les autres ont fait des rafales. C’est ainsi que mon ami Abdoulaye a été atteint par deux balles au niveau du ventre.

 

Après, les malfrats ont pris la tangente. On a transporté mon ami dans une clinique d’à-côté, mais le médecin nous a demandé de le transférer d’urgence à l’hôpital préfectoral de Coyah. Quand on est arrivés là-bas, vu qu’il saignait beaucoup, le médecin a décidé de lui faire quelques soins pour pouvoir l’évacuer à Donka. Ils sont restés à faire ces soins jusqu’à 2 heures du matin, il a rendu l’âme », explique Ansoumane Keïta, ami de la victime.

Seydouba Bangoura, le fils du défunt, a été également touché par une balle tirée par les bandits. Mais, lui, n’a eu qu’une légère blessure et il a pu s’en sortir. À 500 mètres de là, les hommes armés ont tiré sur Mory Condé, un père de famille qui était dans sa voiture. Ils ont cru que ce dernier venait secourir un commerçant dont ils étaient en train de vider la boutique.

 

Selon un témoin, « la victime était partie acheter du pain, comme d’habitude, pour sa famille. A son retour, il a trouvé les bandits en train de piller une boutique. Le boutiquier appelait au secours. Lui, il était de passage, mais les bandits ont pensé qu’il venait secourir le boutiquier. Donc, ils ont tiré sur lui, le blessant à la main. Le monsieur s’est efforcé pour sortir de sa voiture, et immédiatement, il a reçu plusieurs autres balles et a rendu l’âme ».

 

Les corps des deux victimes se trouvent actuellement à l’hôpital préfectoral de Coyah. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour tenter de retrouver les meurtriers.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin