« On sillonne la ville pour arracher toutes les affiches et les banderoles des opposants dans la ville. Et, s’ils s’imposent, on les écrase, sans faute. S’ils sont dans l’opposition, qu’ils restent à la maison. Parce que nous ne voulons voir aucune affiche d’un opposant dans la ville »

La campagne électorale se déroule sous haute tension à Siguiri. Dans la journée de ce dimanche, 27 septembre 2020, plusieurs partisans du RPG Arc-en-ciel ont sillonné la ville pour arracher toutes les affiches de campagne des candidats de l’opposition à la présidentielle du 18 octobre prochain. Ils ne veulent voir l’effigie d’aucun opposant dans cette ville, surnommée la capitale du RPG, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est à bord d’un véhicule que plusieurs jeunes, vêtus de t-shirts jaunes (la couleur du RPG Arc-en-ciel), ont fait le tour de la commune urbaine pour arracher toutes les banderoles et autres affiches n’appartenant pas au président sortant, Alpha Condé. Ils disent ne vouloir voir aucune affiche d’un candidat de l’opposition dans la ville de Siguiri.

« On sillonne la ville pour arracher toutes les affiches et les banderoles des opposants dans la ville. Et, s’ils s’imposent, on les écrase, sans faute. S’ils sont dans l’opposition, qu’ils restent à la maison. Parce que nous ne voulons voir aucune affiche d’un opposant dans la ville », a déclaré Mamady Magassouba, un militant du parti au pouvoir.

Quelques temps après, plusieurs militants de l’UFDG, le principal parti d’opposition du pays, ont pris des motos pour sillonner la ville et protester contre les agissements des partisans du pouvoir. Ils scandaient des slogans favorables à Cellou Dalein Diallo, le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, à l’élection du 18 octobre.

Pour l’heure, les autorités de Siguiri n’ont pas réagi face à cette situation, qui attise les tensions déjà tendues dans la préfecture.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin