La plateforme Jeunes Solidaires, en collaboration avec l’ONG belge Trias, a lancé officiellement la 2ème édition du « Prix du jeune entrepreneur (e) solidaire ». C’était à l’occasion d’une conférence de presse animée le samedi, 26 septembre 2020, à Conakry. Ce prix va récompenser 4 jeunes entrepreneurs, qui vont bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de leurs projets, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après le succès de la première édition, la plateforme Jeunes Solidaires lance la deuxième édition du « Prix du jeune entrepreneur (e) solidaire ». Un concours national vise à promouvoir l’entrepreneuriat jeune à travers la compétitivité dans les milieux ruraux et urbains en République de Guinée.

Mamoudou Bah, président de l’organisation de la 2è édition du concours de l’entrepreneuriat jeune 2020

Selon Mamoudou Bah, le président de cette plateforme, « le prix jeune entrepreneur (e) solidaire a pour objectif de simuler et de récompenser les efforts de nos jeunes entrepreneurs, les potentiels entrepreneurs de Conakry et de l’intérieur du pays. Les objectifs spécifiques sont entre autres : créer l’émulation entre les jeunes membres du groupe JS autour de l’entrepreneuriat, encourager l’esprit d’entreprise pendant cette période de Covid-19, promouvoir l’autonomisation des jeunes et la réduction de l’immigration irrégulière ».

Il précise toutefois, que seuls les membres de la plateforme Jeunes Solidaires peuvent participer à ce concours national. « Pour être admissible, il faut d’abord être membre de la plateforme Jeunes Solidaires, être à jour de ses cotisations, que ça soit des personnes physiques ou des personnes morales, à savoir les associations et les ONG. La personne doit être âgée entre 18 et 35 ans. Les candidatures seront examinées par un comité de suivi composé de 5 membres dont 4 externes de la plateforme Jeunes Solidaires et un membre du conseil d’administration qui sera là comme observateur », a indiqué Mamadou Bah.

Au terme du concours, les 4 meilleurs projets seront retenus, dont 2 en création d’entreprise et 2 en gestion d’entreprise. « Les 4 récipiendaires pourront ainsi bénéficier d’une aide substantielle et d’un accompagnement personnalisé par nos partenaires », souligne le président de la plateforme Jeunes Solidaires. L’ONG belge Trias Guinée, qui accompagne cette initiative, estime qu’il est primordial d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans la réalisation de leurs projets pour favoriser le développement du pays.

Mamadou Moumini Barry, représentant de l’ONG de Trias Guinée

« Avec la plateforme Jeunes Solidaires, notre partenariat a commencé depuis 2017. L’objectif principal visé est d’accompagner les jeunes afin qu’ils puissent améliorer leurs conditions vie. Qui parle de jeunesse, parle de développement. Pour un développement harmonieux, il faut accompagner la jeunesse à avoir le minimum pour pouvoir réaliser leurs activités. Pour cela, nous misons sur les programmes de formation en création et gestion entrepreneuriale », a dit Mamadou Moumini Barry, le représentant de Trias Guinée à la cérémonie de lancement de ce concours national.

Youssouf Saran Donso,, directeur national adjoint de la jeunesse et de l’emploi des jeunes

Egalement présent à cette cérémonie, le directeur national adjoint de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Youssouf Saran Donso, a félicité et encouragé cette initiative de Jeunes Solidaires, qu’il trouve très salutaire. « La présente cérémonie a une double signification. La première, c’est qu’elle est la traduction directe de l’engagement des jeunes à participer au processus de développement de notre pays, à travers la plateforme Jeunes Solidaires.

La deuxième signification, c’est qu’elle traduit également la volonté d’accompagner d’autres jeunes qui sont permanemment à la recherche d’opportunités, dont l’accompagnement dans le cadre de la création d’emploi. C’est dans ce contexte que je voudrais vous dire, en réitérant les félicitations et les encouragements de monsieur le ministre, que cette initiative corrobore parfaitement avec la politique du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes en particulier, et du gouvernement en général, dans le cadre de la création de l’emploi », a-t-il dit.

Par ailleurs, ce responsable du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a tenu à encourager les jeunes entrepreneurs qui veulent participer à ce concours. « Aux jeunes qui veulent candidater, je vous demande d’oser. Il faut transcender tous les obstacles pour atteindre l’objectif recherché. En matière d’entrepreneuriat, il faut oser. Soyez disponibles et persévérez, vous allez aboutir », a lancé monsieur Donso.

Les candidats peuvent postuler via l’adresse électronique [email protected] , ou déposer leurs dossiers de candidature au siège social de la plateforme Jeunes Solidaires, sis au 4ème étage de l’immeuble SGBG, au rond-point de Hamdallaye, ou encore au niveau de ses antennes à l’intérieur du pays.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél: 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin