C’est un ouf de soulagement pour de nombreuses familles à N’Zérékoré. Les autorités guinéennes ont accepté de remettre en liberté la plupart des responsables et militants du FNDC dans la capitale de la Guinée forestière, qui étaient détenus depuis plusieurs mois à la prison civile de Kankan. Sur les 43 détenus, 35 ont été libérés ce lundi, 28 septembre 2020, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Selon nos informations, leur libération fait suite aux négociations menées récemment par les sages de N’Zérékoré, en leur tête le patriarche de la ville, Molou Holomo Hazaly Zogbélémou. En plus des parents des détenus, plusieurs voix se sont élevées ces dernières semaines pour exiger la libération de ces opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Ce combat commence donc à porter fruit, même si l’objectif n’est pas encore atteint. Selon les autorités judiciaires de Kankan, c’est suite à un examen approfondi du dossier que les magistrats instructeurs ont décidé de libérer ces 35 personnes. La situation des 8 autres qui restent en prison serait encore en examen.

A rappeler que ces opposants à un troisième mandat ont été arrêtés suite aux violences inter-communautaires qui ont émaillé le contesté double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020, à N’Zérékoré. Des violences qui avaient fait plusieurs morts, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels.

A suivre !

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin