Le processus de mise en place d’un réseau national des femmes élues de Guinée se poursuit à travers le pays. Après les régions administratives de Boké, Kindia, Mamou et Labé, l’antenne régionale de ce réseau a été installée également à N’Zérékoré. C’était à l’issue d’un atelier de renforcement des capacités des femmes élues de la région organisée le vendredi dernier, 25 septembre 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

Cette rencontre a été organisée par le ministère des droits et de l’autonomisation des femmes et celui de l’administration du territoire et de la décentralisation, grâce à un appui technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Elle a permis de renforcer les capacités de la soixantaine de femmes élues dans les mairies des communes urbaines et rurales de la région administrative de N’Zérékoré, en matière de leadership et d’approche genre.

Alpha Ibrahima Barry, chef section transfert de compétences et patrimoine des collectivités au MATD

« Cet atelier est organisé pour mettre en place le bureau régional des femmes élues locales de Guinée. L’objectif est d’amener les femmes issues des différents conseils communaux de la région administrative de N’Zérékoré à faire en sorte que les préoccupations des femmes soient prises en compte. Par exemple, dans l’élaboration du plan de développement local assorti du programme annuel d’investissement, qu’on retrouve la préoccupation des femmes. Mais pour le faire, une seule femme membre conseil communale ne pourra pas prendre cette décision au niveau de son conseil communal. Parce que difficilement elle va s’imposer. Mais quand elle va appartenir à un réseau régional de femmes qui va l’aider à booster les compétences transférées aux collectivités, elle pourra amener le conseil communal à prendre en compte les préoccupations des femmes dans son plan de développement local », a expliqué Alpha Ibrahima Barry, chef section transfert de compétences et patrimoine des collectivités au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Boubacar 1 Bah, expert du PNUD

La session de formation ayant précédé la mise en place du bureau régional des femmes élues locales de Guinée à N’Zérékoré a été animée par Boubacar 1 Bah, expert du PNUD. Selon lui, cette initiative vise « faire en sorte que les femmes en politique puissent participer activement aux instances de prise de décision. Ça suppose qu’il faut déjà les aider à s’organiser, à avoir un organe qui les représente, et à travers lequel elles vont défendre les causes et les préoccupations des femmes dans le cadre de développement local. Donc ce réseau nous mettons en place permettra aux femmes de N’Zérékoré d’avoir leurs déléguées par commune, leurs déléguées préfectorale mais également le bureau régional qui sera l’organe représentatif des femmes élues locales de la région de N’Zérékoré », a dit Boubacar 1 Bah.

Madame Sèlè Bavogui, maire de la commune rurale de Watanka

Au terme des travaux, Madame Sèlè Bavogui, maire de la commune rurale de Watanka, dans la préfecture de Macenta, a exprimé la satisfaction des femmes élues de la région forestière et leur engagement à travailler pour l’atteinte de l’objectif visé. « C’est un sentiment de joie et de satisfaction qui nous anime aujourd’hui après la mise en place du bureau régional des femmes élues locales de la région forestière.

Cette rencontre nous a permis aussi d’être outillées sur les notions d’équité et d’égalité ainsi que d’autres notions qui vont nous permettre de bien se comporter dans la société. Donc, nous allons faire la restitution des connaissances acquises à l’endroit des autres femmes, mais aussi prendre courage et continuer à se battre », a promis la seule femme maire de la région de N’Zérékoré.

De N’Zérékoré Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin