Après celles des régions administratives de Boké, Mamou, Labé et N’Zérékoré, l’antenne régionale des femmes élues locales de Kankan a été mise en place hier, lundi 28 septembre 2020. L’installation de ladite antenne a eu lieu au Buffet de la Gare, en présence des autorités administratives communales et régionales de Kankan, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la capitale de la Haute Guinée.

La mise en place de la présente antenne régionale a été précédée d’un atelier d’orientation des capacités des femmes élues locales venues des communes urbaines et rurales de la région administrative de Kankan. Elle est une initiative du ministère de l’autonomisation des femmes et celui de l’administration du territoire, avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en prélude à la mise en place d’un « réseau national de femmes élues locales de Guinée ». Un réseau national capable d’assurer la représentativité des femmes au niveau des conseils communaux et des conseils régionaux, ainsi que dans les instances ou organes dirigeants des collectivités locales.

Boubacar 1 Bah, expert du PNUD et facilitateur de la rencontre

« Le réseau national de femmes élues locales de Guinée est un instrument pour les femmes qui doit servir de conseil pour les collectivités et l’Etat, afin que les questions d’égalité de sexe et de prise en compte du genre dans les politiques, plans et programmes visant le développement local, soient une réalité », a expliqué Boubacar 1 Bah, expert du PNUD.

Alpha Ibrahima Barry, chef section transfert de compétence et patrimoine des collectivités à la direction nationale de la décentralisation

Selon Alpha Ibrahima Barry, le chef de la section transfert de compétence et patrimoine des collectivités à la direction nationale de la décentralisation, ce sont les conseils locaux des femmes élues locales qui désigneront des déléguées régionales pour la mise en place le bureau national des femmes élues locales de Guinée.

« Les femmes occupent une place prépondérante dans le processus de développement de notre pays. Elles vont désigner des déléguées qui vont se retrouver au niveau national pour mettre en place le bureau national du réseau des femmes élues locales, à l’image des autres pays de la sous-région » a-t-il indiqué.

Hadja Djènè Camara, conseillère à la commune urbaine de Siguiri

Présente à cette rencontre, Hadja Djènè Camara, conseillère à la commune urbaine de Siguiri, a demandé aux femmes de se donner la main et de se battre pour être aux côtés des hommes.

« Je m’engage à faire la restitution de ce que j’ai appris ici. Les femmes doivent se battre à tous les niveaux et se donner les mains. Nous devons savoir que tout ce que l’homme peut, la femme le peut aussi. Nous devons nous battre, pas pour prendre la place des hommes ; mais, pour être à leur côté », a-t-elle fait savoir.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin