Le nouveau préfet de Lélouma, Elhadj Harouna Souaré n’a rien trouvé dans les caisses de l’administration préfectorale. Au contraire, il doit rembourser à son prédécesseur ! En tous les cas, en passant les services à son successeur, Mohamed Deen Camara, le désormais ancien préfet de Lélouma, a présenté une situation dans laquelle il prétend que la préfecture de Lélouma lui reste devoir dix millions de francs guinéens (10 000 000 GNF) en carburant, sans pièce justificative, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ouremba Traoré, directeur de cabinet gouvernorat de Labé

Le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé, Ouremba Traoré a supervisé les cérémonies de passation de services entre les préfets de Mali et de Lélouma, appelés à permuter leurs postes respectifs par un décret du président Alpha Condé, en date du 13 septembre 2020. « Les deux frères que je viens de citer encore une fois, ont bénéficié de la très grande confiance de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, en les permutant, l’un de Lélouma pour Mali, l’autre de Mali pour Lélouma », a rappelé Ouremba Traoré.

Elhadj Harouna Souaré, nouveau préfet de Lélouma

Ainsi, le nouveau préfet de Lélouma, Elhadj Harouna Souaré a promis de mériter de la confiance renouvelée en sa personne par le Chef de l’Etat.
« Nous devons nous donner la main pour redorer l’image de Lélouma. Et, pour cela, il faut la contribution de chacun de nous, à tous les niveaux », a-t-il indiqué.

Pour sa part, l’ancien préfet de Lélouma, Mohamed Deen Camara, s’est dit conscient des défis qui l’attendent à son nouveau poste, à Mali. « En prenant les commandes de cette préfecture, nous vous prions de bien vouloir nous accompagner dans cette difficile mais noble et exaltante mission. Car, c’est ensemble que nous devons relever les différents défis qui nous interpellent tous », a indiqué Mohamed Deen Camara.

Mohamed Deen Camara, nouveau préfet Mali

Mais, avant de quitter la tête de la préfecture de Lélouma pour celle de Mali, Mohamed Deen Camara a présenté une situation dans laquelle il prétend que la préfecture de Lélouma lui doit 10 millions de francs guinéens en carburant. Seulement, la mission du Gouvernorat de Labé, conduite par Ouremba Traoré, directeur de cabinet, a constaté et déploré l’absence de pièce justifiant cette dette annoncée.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin