Cellou Baldé, ancien député uninominal de Labé et coordinateur des fédérations UFDG de l’intérieur du pays

La campagne pour l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, prochain commence à prendre des tournures inquiétantes du côté de Labé où un camion rempli de matériel de propagande de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a été intercepté par les services de sécurité et conduit au camp Elhadj Oumar Tall, dans la soirée de ce jeudi, 1er octobre 2020.

Cette information a été confirmée au téléphone de Guineematin.com dans la soirée de ce jeudi, 1er octobre 2020 par l’ancien député uninominal de Labé, Honorable Mamadou Cellou Baldé, coordinateur national des Fédérations UFDG de l’intérieur.

« Il y a quelques jours, des camions contenant le matériel de campagne de l’UFDG sont arrivés du côté de la frontière guinéo-sénégalaise. Il y a deux camions qui sont passés avant que monsieur Alpha Condé ne demande que la frontière soit fermée. L’un des camions était embourbé sur les montagnes de Sita. Quand il y est resté pendant 3 jours, nous avons trouvé d’autres solutions alternatives, c’est-à-dire, on a débarqué le matériel pour l’embarquer dans certains camions. Nous avons scindé le matériel dans des petits camions. Alors, c’est l’un de ces petits camions qui est arrivé du côté de Thianguel-Bori et qui, sur instruction du gouverneur de Labé, Madifing Diané, a été arraisonné dans un premier temps, transporté du côté de la Douane et après transporté sur son instruction au camp Elhadj Oumar Tall » a expliqué l’honorable Cellou Baldé.

Poursuivant, l’ancien parlementaire de l’opposition exprime sa préoccupation et partage son inquiétude dans cette affaire.

« Nous ne voyons pas qu’est-ce qu’un camion contenant des gadgets du parti, des gadgets qui ont été identifiés au niveau de la frontière, qui ont été dédouanés avec des montants exorbitants, largement au-dessus des tarifs conventionnels au niveau du Trésor Public. Toutes les tracasseries, nous les avons subies. S’il y avait donc un problème de contrôle de documents et de tout ce qui s’en suit, c’est au niveau de la douane et nom dans un camp militaire. Aujourd’hui, ce camion est au niveau du camp militaire et pour qui connait Madifing Diané, c’est quelqu’un qui a des velléités de prendre des armes, de prendre des grenades, des pistolets et tout ce qui est matériel de guerre, mettre dans ce camion pour faire croire que l’UFDG transporte des armes » craint-il.

Cellou Baldé semble être influencé dans ses convictions personnelles par des faits réels déjà inscrits dans les annales de l’histoire de la région de Labé et de la Guinée.

« Ce que nous disons, c’est qu’aujourd’hui la campagne électorale est entrain d’être dangereuse. Une campagne prise en otage par le gouvernement de la République. Aujourd’hui, après les propos ethniques tenus par monsieur Alpha Condé, après la simulation d’attaque du côté de Labé, faire croire que ce sont les militants de l’UFDG qui ont attaqué le cortège du Premier Ministre à des fins de représailles dans certaines parties de la Guinée. Heureusement que nous avions là des observateurs avertis qui nous ont remonté les bonnes informations et le préfet de Labé également a apporté un démenti catégorique sur l’implication de l’UFDG ou d’un autre parti. Madifing Diané cherche encore à discréditer l’UFDG, à biaiser notre campagne et il cherche à encore monter un complot sur nous, après l’histoire du pistolet et de la manchette qu’il avait brandie lors des manifestations et celle de la grenade du côté de Dionga, relevant du quartier Poreko, dans la commune urbaine de Labé. C’est ce qu’il a envie de mettre sur le dos de l’UFDG. Mais, qu’il soit rassuré que nous sommes sereins, inébranlables. Rien ne pourra nous arrêter par rapport au 18 octobre. Les gadgets de campagne sont des gadgets de l’UFDG et il doit les rendre au parti, dans un plus bref délai » a conclu ce haut responsable de l’UFDG.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin