Tout le monde (ou presque) a été surpris par la candidature de Cellou Dalein Diallo à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Soutenu par 37 autres partis politiques et plus de cinq cent mouvements et associations et qui ont créé l’ANAD (Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie), le président de l’UFDG crée également la surprise en s’imposant comme étant le candidat favori de plusieurs villes et villages de la Haute Guinée, le bastion traditionnel du président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat. Et, cette surprenante percée de l’ancien Premier ministre du Général Lansana Conté est prise très au sérieux et farouchement combattue par le régime et ses partisans.

Après Kankan, c’est à Siguiri que des bases de soutien au candidat de l’UFDG ont été attaquées, sans aucune réaction des autorités sécuritaires et administratives. Pire, des menaces sont aujourd’hui proférées à la fois contre ses partisans qui vivent sur place et le leader de l’opposition guinéenne, annoncé sur place les prochains. A visages découverts, des militants du RPG arc-en-ciel « interdisent » à Cellou Dalein Diallo de répondre à l’invitation de ses bases politiques à Kinièbakoura (relevant de la sous-préfecture de Kinièbakoura) et à Tiguibiry, situé dans la commune urbaine de Siguiri.

Selon des informations confiées à notre correspondant local, tout serait parti d’un article de Guineematin.com portant sur le programme de sortie du président et candidat de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo, intitulé Campagne électorale : Cellou Dalein s’apprête à faire une sortie risquée et qui a été largement partagé sur place.

Karinka Traoré, responsable du RPG à Kinièbakoura

« Nous avons appris que notre village a contacté Cellou au compte de la campagne présidentielle. Mais, cela est faux ! Si jamais Cellou vient ici ou tente même de passer par Kinièbakoura, nous allons nous attaquer à son véhicule », lance Karinka Traoré. Ce responsable du RPG à Kinièbakoura menace les militants locaux de l’UFDG et leurs biens. « Il a envoyé des motos dans certains secteurs, nous recherchons toutes ces motos et on va les brûler ».

Sékou Keita, membre du bureau politique du RPG à Tiguibiry

Sekou Kéïta est également frustré par la popularité de Cellou Dalein dans sa zone et surtout l’invitation adressée au leader de l’opposition guinéenne dans son district. Ce membre du bureau politique du RPG à Tiguibiry menace : « nous sommes du RPG, c’est tout ! Les militants de Cellou qui l’ont invité ici, nous les connaissons. Nous allons les rechercher et ils vont le regretter… ».

Lanciné Kéita, secrétaire fédéral de l’UFDG

Mais, ces menaces ne semblent pas effrayer les partisans de l’UFDG. Egalement interrogé par Guineematin.com, Lanciné Kéita, le secrétaire fédéral de l’UFDG persiste et signe que son président et candidat, Cellou Dalein Diallo, viendra bel et bien à Siguiri dans les prochains jours. « Nous sommes tous de Siguiri ! Nous avons invité notre président et il viendra à Siguiri, qu’il pleuve ou qu’il neige… ».

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin