Mamadou Doumbiya sur la présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire : « le président Ouattara fera un coup KO »

En prélude à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain en Côte d’Ivoire, la délégation extérieure RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix) Guinée a tenu une conférence de presse dans l’après-midi de ce lundi, 05 octobre 2020, à Conakry. Au cours de cette rencontre avec les professionnels des médias, le délégué extérieur du RHDP, Mamadou Doumbiya, a donné les raisons qui ont conduit le président Alhassane Ouattara à candidater pour un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire. Ce cadre du RHDP a ensuite prédit une victoire nette de son président-candidat au soir du 31 octobre, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était à la maison de presse.

C’est avec le slogan « ADO solution pour la continuité » que cette conférence de presse a été ouverte. Et, devant la cohorte de journalistes, les cadres de la délégation extérieure du RHDP Guinée se sont employés à présenter le « bilan élogieux » du président Alhassane Ouattara, à la tête de la Côte d’Ivoire depuis 10 ans. Un bilan qui, selon eux, explique largement les raisons pour lesquelles leur champion qu’ils disent être « un don de Dieu pour la Côte d’Ivoire », doit continuer à diriger les destinées leur pays.

De la construction des routes à la lutte contre la COVID-19, en passant par l’électrification, l’adduction d’eau, la création d’emploi, la restructuration de l’armée, la construction des ponts et de stades, les efforts de réconciliation… tout a été évoqué pour présenter le « travail laborieux » de l’actuel président ivoirien. Un travail qui, selon Mamadou Doumbiya, le délégué extérieur RHDP, fait aujourd’hui de la Côte d’Ivoire le pays le plus riche d’Afrique.

Mamadou Doumbiya, délégué extérieur du RHDP

« En termes de bilan, il n’y a pas moins de trois mille cinq cent kilomètres de bitume qui ont été réalisés. 31 régions ont été visitées par ADO. Et, dans toutes les régions où il est allé, du travail a été fait dans le sens du développement. Chaque région visitée a eu droit à une amélioration sensible dans les domaines des routes, des adductions d’eau, de l’électricité. Aujourd’hui, nous parlons du troisième pont ; mais, le quatrième et le cinquième sont en cours. Cette semaine, on a eu droit à l’inauguration d’un stade, l’un des meilleurs du continent. Plus de 90% des villages ont été électrifiés. La Côte d’Ivoire a un taux de croissance qui, en moyenne, tourne autour de 7%, avec un PIB qui est aujourd’hui de 2 286, 2 dollars, faisant de lui le pays le plus riche d’Afrique… En termes de création d’emplois, des milliers de jeunes ont été financés pour qu’ils puissent se prendre en charge et devenir autonomes. Et, pour cela, le gouvernement a débloqué des milliards. Sur le plan de la sécurité, l’armée de Côte d’Ivoire a été restructurée. Tout ce temps de paix que nous avons eu et que le président et son gouvernement ont eu pour travailler, c’est parce qu’ils ont instauré la sécurité au niveau national. Aujourd’hui, la circulation des biens et des personnes est une réalité en Côte d’Ivoire. Des mesures adéquates ont été prises pour la lutte contre la COVID-19. Et, pour cela, le gouvernement a débloqué 1 700 milliards de francs Cfa… Alors, tout ça veut dire que le président Alhassane Ouattara et son gouvernement, pendant ces neuf ans, se sont mis à la tâche », a indiqué Mamadou Doumbiya.

Avec une rhétorique finement élaborée, le délégué extérieur RHDP a aussi essayé de ventre le troisième mandat avec le fameux concept de « premier mandat de la troisième république ». Mamadou Doumbiya assure que c’est le peuple de Côte d’Ivoire, dans sa grande majorité, qui a souhaité prolonger son contrat avec Alhassane Ouattara pour une véritable émergence de leur pays.

« Aujourd’hui, les ivoiriens reconnaissent l’effort fait pour le développement. Malgré tout ça, il (Alhassane Ouattara) avait décidé de partir. Mais, le destin jouant sur le cours des évènements, il a été sollicité, il a été réclamé par le peuple pour qu’il puisse briguer un autre mandat. Et, finalement, il a accepté l’ultime sacrifice. C’est ce sacrifice là que nous appelons la continuité. Donc, au soir du 31 octobre, le président Ouattara fera un coup KO pour que la Côte d’Ivoire vive véritablement l’émergence qu’il (Alhassane Ouattara) a eu à promettre », a promis Mamadou Doumbiya.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineemtin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS