Campagne électorale : les promesses de Cellou Dalein à Faranah

Après la sous-préfecture de Maréla hier, Cellou Dalein Diallo a animé son deuxième meeting de campagne ce mardi, 6 octobre 2020, dans la commune urbaine de Faranah. Le président de l’UFDG a cherché à convaincre les électeurs de cette ville de la Haute Guinée en leur faisant plusieurs promesses, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

C’est dans la soirée d’hier que le candidat de l’Alliance Nationale pour l’Alternance (ANAD) est arrivé dans la capitale du Sankara, qui a vu naître le premier président de la République de Guinée, feu Ahmed Sékou Touré. Accueilli par de nombreux militants et sympathisants, Cellou Dalein Diallo y a passé la nuit. Tôt ce mardi, le président de l’UFDG et sa suite ont effectué des visites de courtoisie chez les sages de la ville.

D’abord, chez le Sotikémo (l’autorité morale) de Faranah, Elhadj Ben Douti Oularé, puis chez les doyens des communautés Djallonké et Haali poular, et enfin chez feu Elhadj Amara Touré, grand frère du feu président Ahmed Sékou Touré. Partout, le président de l’UFDG a rappelé ses débuts de carrière à Faranah en tant que jeune cadre et surtout les relations de confiance et de fraternité qu’il continue à entretenir avec les fils et filles du Sankara.

Devant tous ces sages, l’opposant a rassuré de sa volonté, une fois au pouvoir, de raffermir les relations entre les communautés du pays. « Même si nous construisons 1000 km de route, si on ne parvient pas à unir les enfants du pays, on aura rien fait, parce que ceux qui viendront vont tout détruire », dira-t-il chez le Sotikémo, qui a son retour, a béni pour lui afin qu’il puisse atteindre ses objectifs.

Après ces visites de courtoisie, Cellou Dalein Diallo a animé un meeting géant dans la commune urbaine de Faranah. Il a félicité et remercié les habitants de la ville pour leur mobilisation, avant de justifier le choix de cette préfecture pour le lancement de sa campagne électorale. « Pour cette campagne, j’ai choisi Faranah, parce que c’est ici que j’ai commencé ma carrière en 1976. Et, c’est grâce aux bénédictions des sages de Faranah que j’ai gravi tous échelons jusqu’à devenir Premier ministre. Alors, je suis à Faranah pour chercher les mêmes bénédictions pour accéder au pouvoir, être le président de la République », a-t-il annoncé.

Le président de l’UFDG ajoute que s’il est porté à la magistrature suprême, la préfecture de Faranah va bénéficier de beaucoup de projets de développement. « Si je suis élu, je vais désenclaver la région de Faranah en bitumant la route Faranah-Dabola-Dinguiraye. Je vais réhabiliter l’usine de gari qui était là, où plusieurs jeunes de la région trouveront de l’emploi.

Ensemble, nous allons encourager les initiatives privées en accompagnant ceux qui ont des projets. Je veillerai à la dépolitisation de notre administration. Et personne ne sera jugé par rapport à ce que faisaient ses parents, mais par rapport à son comportement à lui. Nous construirons également des écoles techniques modernes pour que les jeunes de Faranah puissent apprendre certains métiers de leur choix », a promis l’opposant.

En plus de solliciter les suffrages des électeurs de Faranah, Cellou Dalein Diallo leur a demandé aussi de sécuriser le vote pour éviter toute fraude. Parce que, dit-t-il, « le président Alpha Condé ne compte que sur la fraude électorale ».

Après Faranah, la préfecture de Kissidougou sera la deuxième étape de la tournée du candidat de l’ANAD à la présidentielle du 18 octobre.

De Faranah, Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com 

Tél: 622680041

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS