Cellou Dalein : « nous garantissons à Alpha Condé le statut d’ancien chef d’Etat avec tous les honneurs »

Le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, poursuit sa campagne électorale à l’intérieur du pays. Après la ville de Faranah, le candidat de l’Alliance Nationale pour l’Alternance (ANAD) a animé deux autres meetings (à Kissidougou et Guéckédou) dans la journée de ce mardi, 6 octobre 2020. Partout, le principal opposant au régime Alpha Condé a cherché à convaincre les électeurs à lui accorder leurs suffrages pour lui permettre d’accéder à la magistrature suprême, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

 

Après son meeting géant tenu à Faranah, Cellou Dalein Diallo, à la tête d’une forte délégation, a fait escale à Bagnan avant de continuer sur Kissidougou. Il a été accueilli à une vingtaine de kilomètres de la ville par un cortège de motos et de voitures, avec des slogans comme « 3ème mandat, Amoulanfé » ou encore « Il est l’heure (de l’alternance, ndlr). Devant de nombreux partisans rassemblés à l’école primaire de Korodou, dans la commune urbaine, l’opposant a adressé encore une fois un message au président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat.

« Notre constitution n’a prévu que deux mandats présidentiels et Alpha Condé veut un 3ème mandat. Il faut qu’il accepte de sortir par la grande porte. Les Guinéens veulent voir Cellou Dalein Diallo, président de la République et Alpha Condé, ancien président. S’il accepte de reconnaître la vérité des urnes, au nom de la réconciliation nationale, nous lui garantissons le statut d’ancien chef d’Etat avec tous les honneurs dus à son rang », a promis le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

 

Cellou Dalein Diallo a également mis l’occasion à profit pour dérouler son programme de société, qui met en avant l’amélioration du système éducatif, la promotion des initiatives privées, la création d’emplois pour les jeunes et la construction de plusieurs infrastructures d’intérêt commun.

 

Après Kissidougou, Cellou Dalein et sa suite ont mis le cap sur la ville de Guéckédou, où il est arrivé aux environs de 19 heures. Une ville martyrisée par l’agression rebelle de l’an 2000 et qui peine toujours à se relever. Contrairement à Kissidougou, où on lui aurait refusé l’accès au stade préfectoral, l’opposant a animé son meeting au stade Dembadouno de Guéckédou, rempli de militants. Il a promis, s’il est élu président de la République, de changer l’image de cette ville.

 

« Cette ville a été attaquée par des rebelles en 2000. Mais, on connait qui était derrière cette agression. Alors, populations de Guéckédou, vous connaissez ma capacité de réaliser des projets. Je vous promets qu’une fois au pouvoir, je vais reconstruire cette ville pour lui redonner son image d’antan. Pour cela, il faut que vous restiez mobilisés en votant massivement le 18 octobre et surtout en sécurisant vos voix pour empêcher les fraudeurs de les détourner.

 

Alpha Condé ne compte que sur les démembrements de la CENI pour s’accrocher au pouvoir. Mais, on n’acceptera pas cela. Aujourd’hui, vous avez appris que Kankan est tombé, Siguiri est tombé et Mandiana aussi, parce que tout simplement, ils ont compris. Alpha Condé n’a pas tenu ses promesses. Alors, n’acceptez pas la violence dans vos localités », a-t-il demandé.

 

Le président de l’UFDG et sa suite passeront la nuit de ce mardi à Guéckédou. Ils vont continuer sur Macenta demain, mercredi, avant de se rendre à N’Zérékoré, la capitale de la Guinée Forestière.

Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS