La rivalité entre Diakaria Koulibaly, ministre des hydrocarbures, et le Général Toumany Sangaré, directeur national de la douane, continue de faire des effets à Mandiana. Cette situation a provoqué une bagarre dans une boite de nuit de la ville, où un DJ a été menacé de mort pour avoir fait les éloges du parrain politique de la préfecture, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Michel Tolno

En campagne électorale jeudi dernier à Mandiana, la Première Dame de la République a essayé de réconcilier Diakaria Koulibaly et Toumany Sangaré, en vue de mettre fin à la division qui mine le parti au pouvoir dans cette préfecture. Au cours du meeting qu’elle a animé à la maison des jeunes de la ville, Hadja Djènè Kaba Condé a invité les deux cadres à se serrer les mains devant tout le monde, afin de donner l’exemple à leurs partisans. Mais, même si les deux hommes ont dit avoir enterré la hache de guerre, le problème persiste toujours sur le terrain. Car, dans la même nuit, la rivalité entre le ministre et le responsable national de la douane a entraîné une bagarre dans un night-club de la ville.

 

Michel Tolno, un DJ de cette boite de nuit, dit avoir été interdit de prononcer le nom de Diakaria Koulibaly par des gardes du corps du Général Toumany Sangaré et de son épouse, Safiatou Baldé. L’un d’eux aurait sorti son arme et menacé de le tuer. « J’étais en animation, lorsque les deux gardes du corps du Général Toumany et de sa femme sont entrés dans la boite. Ils ont chargé un autre DJ de me dire de ne plus prononcer le nom de Diakaria ni celui de Toumany dans mon animation, parce qu’ils m’ont vu avec le ministre Diakaria lors de la réception de la Première Dame à la maison des jeunes.

 

Mais, j’ai répondu en disant que même demain je vais faire les éloges du ministre Diakaria Koulibaly. Directement, l’un des gardes m’a donné un coup de poing au visage. Cela a mis en colère mes amis, qui se sont mêlés à la bagarre. Entretemps, le garde du corps de la femme du Général Toumany Sangaré, un jeune de teint clair, a sorti son pistolet et l’a braqué sur moi, menaçant de me tuer. Tout le monde a crié, mais il n’a pas tiré. C’est après ça que mes amis m’ont fait sortir de la boite et m’ont conduit dans un endroit où j’ai passé la nuit », a expliqué Michel Tolno.

A noter que la rivalité entre Diakaria Koulibaly et Toumany Sangaré, tous les deux fils de Mandiana, s’est transportée également sur les réseaux sociaux, où des partisans des deux cadres se lancent des piques depuis quelques jours.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin