Saïfoulaye Baldé, chauffeur

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le candidat Cellou Dalein Diallo et les membres de sa délégation ont frôlé le pire hier, dimanche 11 octobre 2020. Après avoir été empêchés d’arriver à Kankan, le président de l’UFDG et sa suite ont été victimes d’attaques à la rentrée et à la sortie de la ville de Faranah. Le véhicule de commandement de l’opposant, celui de sa sécurité et celui transportant les journalistes qui couvrent sa tournée ont été caillassés et ont failli même être incendiés par des jeunes en colère.

Interrogé par l’envoyé spécial de Guineematin.com, Saïfoulaye Baldé, le chauffeur de la sécurité de l’UFDG, est revenu sur la terrifiante scène qu’il a vécue.

« Après Kissidougou, nous sommes allés jusqu’à la sous-préfecture de Tokounou, à environ 70 kilomètres de la ville de Kankan. Les militants du RPG nous ont barré la route. Ils ont utilisé des tronçonneuses pour couper les bois et les mettre sur la route. Certains d’entre eux disaient que nous n’avons pas l’autorisation de passer, parce qu’en Haute Guinée c’est Alpha Condé où la mort. Du coup, le président Cellou Dalein Diallo n’a pas voulu qu’il y ait une altercation et il nous a dit de nous retourner. A notre retour, quand nous sommes arrivés à Kissidougou, j’ai eu une crevaison. Le temps pour moi de changer le pneu, le cortège m’a laissé. Lorsque j’ai changé le pneu, j’ai bougé aussi.

 

Arrivés à la sortie de Faranah, juste après le pont, une autre voiture est venue nous doubler et nous barrer la route. Des gens sont descendus de ce véhicule avec des cailloux, des morceaux de bois et tout. Ils nous ont agressés. Heureusement, j’étais avec les agents de sécurité de l’UFDG, qui sont descendus pour nous défendre. Malgré tout, les agresseurs voulaient me neutraliser et brûler la voiture. Mais avec mon expérience, j’ai pu leur échapper. Ils nous ont pourchassés, mais heureusement, ils n’ont pas réussi à nous rattraper. Ils ont cassé le pare-brise du véhicule à l’aide d’une grosse pierre », a-t-il expliqué.

Finalement, le président et candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, et les membres de sa délégation sont arrivés à Mamou, où ils ont passé la nuit.

Propos recueillis par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin