Le siège des NFD (Nouvelles Forces Démocratiques), parti dirigé par le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mouctar Diallo, a été victime d’une attaque dans l’après-midi de ce mardi, 13 octobre 2020, à Conakry. Un groupe de jeunes est venu jeter des cailloux sur le local, situé à Hamdallaye Pharmacie, dans la commune de Ratoma. Un responsable de la formation politique trouvé sur les lieux par un reporter de Guineematin.com, déplore des blessés et quelques dégâts matériels, pointant un doigt accusateur sur des militants de l’UFDG.

Ibrahima Sory Sacko, coordinateur des fédérations des NFD à Conakry

« On s’est mobilisés au siège du parti ici depuis le matin pour faire un meeting et soutenir le Pr Alpha Condé pour qu’il soit élu dès le premier tour. C’est là qu’on a été surpris par des militants de l’UFDG, qui sont venus nous attaquer. Quand ils sont venus, ils ont insulté, ils ont jeté des cailloux, brisant les vitres. Ils n’ont pas pu avoir accès à l’intérieur du siège, mais ils étaient à l’extérieur pour jeter des cailloux sur nous », a expliqué Ibrahima Sory Sacko, coordinateur des fédérations des NFD Conakry.

 

« Heureusement, dès après l’agression, les jeunes du quartier se sont révoltés contre les agresseurs. Ils les ont pourchassés avant même l’intervention de la police et de la gendarmerie, qui sont venues rétablir l’ordre. On déplore cette situation, car il y a eu quelques blessés qui sont allés à l’hôpital », a dit ce responsable du parti Nouvelles Forces Démocratiques, par ailleurs directeur communal de la jeunesse, des sports et de la culture de Ratoma.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620589527/654416922

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin