Dr. Ousmane Doré, président du Mouvement National pour le Développement (MND)

Comme annoncé précédemment, le président du Mouvement National pour le Développement (MND) a bouclé hier soir, jeudi 15 octobre 2020, sa campagne électorale. Pendant 15 jours, Dr Ousmane Doré, à la tête d’une forte délégation, a sillonné plusieurs localités du pays pour convaincre les électeurs à lui accorder leurs suffrages le 18 octobre prochain. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce vendredi, 16 octobre 2020, l’opposant est revenu sur son constat au cours de cette tournée et ses impressions face à ce qu’il a vu sur le terrain.

Décryptage !

Guineematin.com : vous rentrez d’une tournée de deux semaines à l’intérieur du pays dans le cadre de la campagne électorale, quelles sont vos impressions ?

Dr Ousmane Doré : effectivement, nous venons de boucler 15 jours de campagne qui nous a conduits dans le pays profond. Nous avons traversé environ 25 préfectures avec d’autres circonscriptions électorales : des districts et sous-préfectures. Nous retournons à Conakry avec un sentiment de satisfaction. J’ai des sentiments de satisfaction, parce que nous avons échangé avec les populations à la base. Cela pour encore une fois, confirmer la conviction qui est la nôtre, que les problèmes auxquels ces populations sont confrontées, ce sont des problèmes qui sont solubles.

Ces problèmes ont leur solution avec le parti que nous portons, avec le MND. Ce sont des problèmes de développement. Nous avons eu l’opportunité de voir la misère qui frappe une bonne partie de ces populations : le manque de développement, des infrastructures inadéquates. Et tout cela, comme je l’ai dit, ça a galvanisé notre volonté de poursuivre ce combat pour le développement. Et, en s’assurant que notre message soit compris pour permettre l’accession du MND à la magistrature suprême.

Guineematin.com : pensez-vous aujourd’hui que votre message a été compris par les populations des localités que vous avez visitées ?

Dr. Ousmane Doré, président du Mouvement National pour le Développement (MND)

Dr Ousmane Doré : je pu vous dire que le sentiment de satisfaction que j’ai exprimé, tient en partie au fait que ces populations ont compris que Dr Doré qu’on dit être un fonctionnaire international et qui aurait passé 30 ans dans les institutions financières est effectivement un vrai guinéen. Il est quelqu’un qui d’ailleurs nous écoute au quotidien, puisqu’il n’a jamais coupé le pont avec le pays. Il a été en contact avec la Guinée profonde, il a posé des actes communautaires à travers tout le pays et que les populations ont salué.

Elles ont compris qu’avec lui, le développement est possible sans même que ça ne soit lié à la politique. Donc, voilà un peu le chemin que nous avons suivi pour porter notre message. Et, Dieu merci, les populations ont compris que je suis de leurs, j’ai vécu leurs problèmes, je suis la solution à leurs problèmes. Et pour cela, on n’a pas forcément besoin d’être à Conakry ici ou se prononcer dans les plateformes médiatiques pour essayer de se présenter comme un citoyen qui brigue une échéance électorale, dont l’enjeu se résume à changer les conditions de vie de la nation.

Guineematin.com : la campagne électorale prend fin dans quelques heures (à minuit. Quel est votre programme aujourd’hui ?

Dr Ousmane Doré : aujourd’hui, nous allons cet après-midi vers nos militants et sympathisants au siège pour délivrer notre dernier message. Parce que c’est de cela dont il est question. Au moment où je vous parle, je suis attendu au siège du parti pour essayer de partager avec les militants qui sont restés ici à Conakry, l’expérience que nous avons vécue sur le terrain, et en quoi le MND se trouve implanté dans cette Guinée profonde. Et, vulgariser le message du MND qui est le message du développement, mais un développement qui ne peut se faire que dans la paix et la concorde.

C’est pourquoi, l’appel reste toujours le même : oui, nous voulons une alternance ; mais oui, nous voulons une alternance qui soit apaisée. Car le MND croit fortement que la mise en œuvre de son programme de développement ne peut être effective que s’il y a la paix et la stabilité dans ce pays. Voilà donc les messages que je dois porter aux militants et sympathisants en cette dernière journée de la campagne électorale.

Interview réalisée par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin