La Haute Guinée est devenu une zone interdite aux partis d’opposition en Guinée. Après avoir été triomphalement accueilli à Kankan où il a « tué le mythe du RPG », le candidat du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) qui se rendait dans la ville minière de Siguiri pour tenir un meeting a été empêché d’entrer dans la ville ce vendredi, 16 octobre 2020. Ce sont des agents des forces de défense et de sécurité qui ont bloqué son passage à travers les camions et pick-up, sans aucune explication, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Après avoir empêché le leader et candidat de l’UFDG le dimanche passé, c’est au tour de Dr Ousmane Kaba, opposant et candidat du PADES à l’élection présidentielle du dimanche prochain, de se faire privé d’un des plus importants droits des candidats. Son cortège a été gazé et lui-même empêché d’entrer dans la ville.

Joint au téléphone par Guineematin.com, le candidat a chargé les forces de défense et de sécurité. « A 16 heures 30’, la ville de Siguiri a été bouclée pour ne pas que le PADES vienne tenir son meeting. Ce sont les forces de défense et de sécurité qui nous ont barrés la route. Et, il y a eu du gaz lacrymogène aussi contre nous…», a protesté Dr. Ousmane Kaba.

Pour le candidat du PADES, c’est de la dictature que le régime Alpha Condé impose aux opposants guinéens, empêchés de battre campagne en Haute Guinée. « C’est la dictature ! De toute façon, nous avons toujours déploré cette dictature qui ne dit pas son nom. Nous n’avons pas voulu que le sang coule, c’est pourquoi, on s’est retourné », a-t-il précisé.

Aujourd’hui, Docteur Ousmane Kaba pense que le vrai problème d’Alpha Condé qui rêve de garder le pouvoir, c’est le PADES. « C’est parce que le PADES a raflé le fief du parti au pouvoir qu’on est bloqué à Siguiri. Le PADES est le vrai problème du parti au pouvoir ; mais, Siguiri a déjà basculé ! Et, le dimanche, tout le monde votera contre le RPG », a promis l’opposant.

Finalement, Dr Ousmane Kaba et son cortège ont rebroussé chemin pour Kankan, la ville natale du leader politique qui voit ainsi sa campagne électorale écourtée par une décision qui n’a aucuen base légale…

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin