Ibrahima Kaba Baldé, maire de la commune rurale de Kollet


Mis en cause par les responsables de l’UFDG et leurs alliés politiques dans l’affaire des violences électorales enregistrées cette semaine dans sa collectivité, Ibrahima Kaba Baldé, maire de la commune de convergence de Kollet, dans la préfecture de Tougué déclare être innocent, blanc comme neige et rassure que les coupables déjà connus et issus à la fois du RPG Arc-en-ciel et de l’UFDG seront traduit devant la Justice de Paix de la préfecture, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

 

Sur les circonstances de cette bagarre rangée entre partisans du RPG Arc-en-ciel et militants de l’UFDG qui a fait près de 10 blessés et des dégâts matériels importants dans les deux camps rivaux, le maire de la commune de convergence de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé a déclaré au téléphone de Guineematin.com dans la matinée de ce samedi, 17 octobre 2020 que les fauteurs de troubles de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition ont tous été identifiés. Qu’ils seront traduits devant la Justice de Paix de Tougué.

« Ce qui est arrivé est déplorable. C’est du jamais vu à Kollet. Je suis le maire de la commune. Si on m’accuse, je suis accepté. Mais, la vérité va jaillir. Ce qui s’est passé, c’est le mercredi, le RPG Arc-en-ciel rentrait d’un meeting à Kégnéwoula pour accompagner les efforts de la présidente du mouvement Djokken Alpha en vue de la réélection du président Alpha Condé, dès le premier tour. Entretemps, l’UFDG est venue installée son matériel de propagande au carrefour, bloquant tout passage. Moi, j’étais dans cette délégation qui rentrait de Kégnéwoula. Le gendarme a rencontré les responsables de l’UFDG pour les inviter à faire libérer le carrefour. Ils ont accepté. Les animateurs de l’UFDG ont quitté les lieux. C’est dans ce contexte que le cortège du RPG Arc-en-ciel  est entré dans la cité avec tout le tintamarre que vous pouvez imaginer en pareille circonstance. Les militants du RPG Arc-en-ciel ont été surpris par des jets de pierres. Abdourahmane Bakayoko était présent et plusieurs autres personnes » a-t-il déclaré.

Il ouvre une parenthèse pour rappeler que c’est la commune rurale qui gère l’agenda des campagnes électorales pour les partis politiques.

« J’ai écrit à tous les partis politiques pour qu’ils déposent à la mairie leurs calendriers de sorties. Le RPG Arc-en-ciel a été le premier à déposer. Quelques jours après, c’est l’UFDG qui a déposé le sien. Nous avons constaté qu’il y avait chevauchement pour la journée du vendredi. Nous avons demandé à l’UFDG de revoir son programme parce que c’est le RPG Arc-en-ciel qui a été le premier à déposer. Depuis qu’ils sont sortis, ils ne sont plus revenus vers la mairie. Même quand ils ont reçu Cellou Baldé ici, c’est à la veille qu’ils ont déposé la lettre d’information. Or, vous savez ce que la loi en vigueur dit en la matière » ajoute-t-il.

Revenant sur le vif du sujet, le maire de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé a précisé qu’à date tous les coupables sont connus.

« Qu’ils soient du RPG Arc-en-ciel ou de l’UFDG, parce que beaucoup de chose se sont passés devant moi. Il y a eu 5 blessés dans les rangs du RPG Arc-en-ciel. Ils ont caillassé le véhicule sur lequel il y avait les appareils de sonorisation. Ils étaient obligés de se disperser. Aux environs de 2 heures du matin, les jeunes du RPG Arc-en-ciel sont venus attaquer le domicile de monsieur Malal. Ils ont brûlé son véhicule. Je crois que même la boutique de madame Woppa a été vandalisée. Ils sont venus chez moi où ils ont détruit le portail avant de me réveiller. Lorsque, je suis  sorti, ils m’ont dit qu’ils ont été attaqués par les gens de l’UFDG et que je n’ai rien dit. Ils ont promis alors de détruire ma concession, en guise de répression à ce qu’ils qualifient d’indifférence du maire. C’est devant moi qu’ils ont saccagé le magasin de stockage des produits agricoles de la Mairie. Cette scène s’est passée devant un autre responsable de l’UFDG qui était avec moi à la Mairie à cette heure tardive de la nuit » a-t-il insisté.

A la lumière de notre entretien avec le maire de Kollet, ce sont les jeunes du RPG Arc-en-ciel qui ont attaqué la concession de la secrétaire générale de la Section UFDG, madame Woppa Diop. Attaque au cours de laquelle madame Woppa, son épouse et trois autres responsables de l’UFDG ont été gravement touchés. Ils ont même été évacués sur l’hôpital préfectoral de Tougué.

De même, l’attaque contre le cortège du RPG Arc-en-ciel par les gens de l’UFDG avait auparavant fait aussi 5 blessés dont une victime qui était tombée en syncope.

C’est pourquoi, le maire de la commune de convergence de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé explique avoir rédigé deux plaintes. L’une contre les militants identifiés de l’UFDG qui ont attaqué le cortège du RPG Arc-en-ciel et l’autre contre les jeunes du RPG Arc-en-ciel qui se sont rendu justice en détruisant des édifices privés et publics.

« Des deux côtés, les auteurs sont connus. Il n’y a pas d’enquêtes à mener. Le moment venu, ils seront devant le juge. Nous n’avons pas voulu les faire arrêter maintenant. Mais, je vous garantis que ce qui s’est passé ne restera pas inconnu. Ce qui est arrivé n’est pas souhaitable, parce que c’est pour ternir l’image de Kollet.»

Parlant des accusations graves formulées par Abdourahmane Bakayoko, le maire de Kollet prévient : « je ne suis pas un bandit. En aucun cas, je ne peux être associé à de la casse. Demandez à Abdourahmane Bakayoko de sortir les preuves.»

Autres précisions importantes du maire de Kollet : « en ma qualité de maire de la commune rurale, je ne suis pas allé voir les dégâts chez madame Woppa, parce que j’ai préféré ne pas envenimer. Car, elle a déjà en tête que c’est moi qui incite à cette violence contre l’UFDG. J’ai considéré que je ne pouvais aller dans sa concession, dans ces conditions. Mais, je vous rassure que nous sommes des relations de famille. Je ne peux pas faire ce qu’ils pensent de moi. Ce n’est pas possible. C’est inadmissible. Je ne peux pas envoyer quelqu’un incendier le véhicule de quelqu’un, surtout un parent. Je suis  convaincu que ce sont des individus mal intentionnés qui font tout pour diviser les deux grandes familles de Tougué » conclut le maire de Kollet.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334  

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin