Mamadou Bobo Baldé, victime d’attaque à Kountia

Une attaque à main armée a eu lieu dans la nuit du lundi au mardi, 10 novembre 2020, à Kountia, dans la préfecture de Coyah. Les assaillants ont blessé deux personnes avant d’emporter de l’argent et plusieurs biens, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon la victime, Mamadou Bobo Baldé, vendeurs de matériaux de construction, c’est une dizaine d’individus armés et portant des masques et des casquettes, qui ont fait irruption dans sa maison. Ils ont blessé par balles le père de famille et son épouse, avant d’emporter de l’argent, une voiture et plusieurs autres biens. « C’est vers 2 heures du matin que j’ai entendu du bruit dans ma cour. C’est ainsi je me suis levé pour jeter coup d’œil à partir de mon balcon, où se trouve ma chambre. J’ai aperçu un jeune à l’intérieur de la cour en train d’ouvrir le portail pour ses amis. Ils étaient au nombre de 9 qui sont entrés dans la cour avant de refermer le portail.

Je suis revenu réveiller ma femme pour lui dire que des bandits sont entrés chez nous. Entretemps, il y a un parmi eux qui a escaladé la clôture pour monter dans ma chambre, au niveau du balcon. Le temps pour moi de fermer la porte de ma chambre, il a pointé une arme PMAK sur moi et m’a dit : comme vous n’aimez pas Alpha Condé, nous on l’aime. Après il m’a tapé sur la tête avec son arme, je suis tombé. Il a mis son pied sur ma tête et m’a demandé : où est l’argent ? Où est le dollar ? Faux cambiste que tu es ! Quand je lui ai dit que je n’ai pas d’argent, il a tiré sur mon pied. Il a dit que si je ne lui donne le dollar que j’ai ici, il va me tuer.

C’est ainsi je lui ai dit que j’ai 2 000 dollars et une somme d’un million deux cent mille francs guinéens, je lui ai donné ça. Ensuite, il m’a dit d’aller ouvrir l’autre porte de ma chambre qui mène aux escaliers. Dès que j’ai ouvert là-bas, tous ses amis sont entrés dans la chambre. Ceux-ci aussi m’ont dit de faire sortir le reste de l’argent, mais je leur ai fait comprendre que je n’ai plus rien ici. C’est ainsi qu’ils ont tout cassé dans ma chambre : les vitres, le lit, l’armoire, pour voir si je n’ai caché de l’argent quelque part. Quand ils ont fini de fouiller, ils n’ont rien vu, ils ont pris un écran plat dans ma chambre, un au salon et un autre chez ma deuxième femme.

Ils ont pris également mes deux téléphones, les téléphones de mes femmes plus ceux des enfants. Il y a un groupe qui a pris ma femme (également blessée par balle au niveau du pied) qui était avec moi pour l’envoyer dans une autre chambre en lui demandant de donner l’argent. Après ils m’ont demandé la clef de ma voiture 4×4 noire qui était garée dans la cour. Ils ont embarqué tous les biens qu’ils ont pris avec nous dedans et sont partis avec la voiture. Dans la voiture, j’avais un téléphone neuf que j’ai acheté ce lundi à 2 200 000 francs », a expliqué ce commerçant.

La victime dit avoir saisi son avocat pour porter plainte. « J’ai appelé mon avocat qui a envoyé un huissier pour constater les faits et évaluer les pertes. Avec lui, on a appelé le commandant Damaro qui est à la tête de la gendarmerie mobile N°6 du km36 pour qu’il envoie une équipe pour un constat. Mais le commandant nous a répondu qu’il n’a pas le temps d’abord, et qu’il pourrait venir quand il aura le temps. Mais jusqu’à présent, on ne l’a pas vu. Donc, c’est mon avocat seul qui s’en charge pour le moment », a dit Mamadou Bobo Baldé.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

 

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com