Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique

Comme annoncé précédemment, le RPG arc-en-ciel a tenu ce samedi, 14 novembre 2020, sa deuxième assemblée générale hebdomadaire après l’élection présidentielle du 18 octobre dernier en Guinée. Au cours de cette rencontre politique, le ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique s’est montré très amer contre le principal opposant au régime d’Alpha Condé. Sanoussy Bantama Sow a qualifié Cellou Diallo Diallo de « sorcier » et de « chef d’orchestre de la violence » en Guinée, rapportent les envoyés spéciaux de Guineematin.com à cette assemblée.

C’est apparemment un ministre qui a soif de parole (malgré les 30 jours de campagne qui ont précédé le scrutin présidentiel d’octobre dernier) qui a pris le micro ce samedi au siège du RPG arc-en-ciel. Devant les militants et sympathisants, Bantama Sow s’est déchainé sur l’opposant Cellou Dalein Diallo. Et, dans sa véhémence, le jeune ministre (qui se dit être fils du président Alpha Condé) a accusé le leader de l’UFDG d’être l’instigateur des violences en Guinée.

Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique

« Quand on écoute les médias, on fait croire que c’est le RPG et son président (Alpha Condé) qui colportent la violence, on fait croire que nos forces de sécurité et défense tombent sur les gens, les tuent, les arrêtent illégalement ; tandis que tout le monde connait la vérité et la source de la violence… Je dirais même Cellou Dalein est un sorcier. Vous savez, dans nos quartiers, quand la nuit tombe, les sorciers mangent les gens. Mais, dès qu’il fait jour, ils jouent aux innocents, ils demandent l’amabilité des gens. Cellou est comme ça. Cellou est l’auteur de toutes les violences dans ce pays. Et, il pleurniche, il se victimise en disant que c’est eux qu’on attaque, c’est eux qu’on arrête illégalement, c’est eux qu’on tue… Mais, c’est lui le chef d’orchestre de ces violences. La politique, le projet de société de l’UFDG, c’est la violence. Depuis que Alpha Condé a été élu, en 2010, Cellou Dalein et son parti ont pris le pays en otage, ils ont pris la commune de Ratoma en otage. Tous les jours, c’est violences sur violences… », a insisté Bantama Sow.

A en croire le ministre de la culture, c’est la clémence de son papa de président qui fait que Cellou Dalein Diallo fait de la politique en Guinée. Car, accuse-t-il, « ce leader politique a toujours provoqué de la violence dans ce pays ». Le ministre Bantama Sow assure que les violences postélectorales qui ont secoué la Guinée au lendemain du 18 octobre dernier sont aussi l’œuvre de Cellou Dalein Diallo.

« Le 18 octobre dernier, les guinéens se sont mobilisés massivement pour aller voter dans le calme et le respect des règles… Mais, à quel moment la violence a commencé ? C’est quand Cellou s’est autoproclamé président élu et a demandé à ses militants de défendre sa victoire. C’est en ce moment qu’il y a eu la pagaille partout. Quelqu’un qui veut être président, qui veut diriger ce pays, il arrache des centaines de poteaux. Où vous avez vu ça dans le monde ? Si Alpha Condé est tyran, Cellou Dalein n’allait pas faire la politique en Guinée. Parce qu’il a toujours provoqué la violence. Cellou même sait, ses amis qui le protègent dans leurs pays là-bas, la pagaille qu’il fait en Guinée, un opposant ne peut pas la faire dans leurs pays là-bas. Mais, je pense que le moment est venu pour que le président Alpha Condé siffle la fin de la recréation », a martelé le ministre Bantama Sow.

Mamadou Baïlo Keïta et Malick Diakité pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin