Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique

Alors que certains observateurs et analystes de la scène politique guinéenne suggèrent la formation d’un « gouvernement d’union national » pour apaiser les tensions et les frustrations nées au lendemain de la présidentielle du 18 octobre dernier en Guinée, le ministre de la culture ne veut voir aucun opposant dans le prochain Gouvernement.

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG arc-en-ciel ce samedi, 14 novembre 2020, Sanoussy Bantama Sow a prévenu que le président Alpha Condé gouvernera la Guinée pour les six années à venir avec uniquement son parti (le RPG) et ses alliés. Ce membre du bureau politique national du RPG arc-en-ciel assure que les opposants n’obtiendront pas dans la rue ce qu’ils ont été incapables de gagner dans les urnes, rapportent les journalistes de Guineematin.com qui étaient au siège du RPG arc-en-ciel.

Selon le ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique, il est impossible pour le RPG arc-en-ciel de partager son pouvoir avec des opposants dont la seule politique est basée sur la violence. Sanoussy Bantama Sow assure que le président Alpha Condé va choisir minutieusement ceux qui vont constituer le gouvernement de la quatrième République, pour éviter les erreurs du passé.

Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique

« Quand je vois aujourd’hui le ministre Kabèlè qui parle et qui est devenu le porte parole de Cellou. Il a été ministre de la défense nationale et ministre de la sécurité et de la protection civile ici. Vous pensez que si Alpha était un tyran ou qu’il avait des stratégies en coulisse contre le peuple de Guinée le monsieur là n’allait pas dire ça ? Regardez madame Makalé Camara qui a, elle aussi été ministre de l’Agriculture… On la prend, on l’envoie à l’ambassade de la Guinée en France. Par l’humanisme du président, on la recycle comme ministre des Affaires étrangères. Et puis, c’est elle qui nous parle d’ethnocentrisme. C’est une insulte. C’est pourquoi, le président, en formant son gouvernement, doit savoir qui est qui. Parce que quand les gens veulent un poste ce qu’ils disent est différent de quand ils gagnent de l’argent », a indiqué Bantama Sow.

Actuellement, la Guinée fait face à une crise postélectorale qui a été marquée par des violences. L’opposition conteste les résultats qui donnent Alpha Condé vainqueur de la présidentielle d’octobre dernier. Une petite accalmie qui règne depuis quelques jours dans la cité ; mais, les tensions et les frustrations sont encore palpables à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Et, pour décrisper la situation, certains observateurs suggèrent la formation d’un gouvernement d’union nationale composé de la mouvance présidentielle, de l’opposition et de la société civile. Mais, pour le ministre Bantama Sow, cette option n’est pas envisageable. Il assure que Alpha Condé et ses alliés seront les seuls maitres à bords pour conduire ce premier mandat de la quatrième République.

« Ceux qui disent qu’il faut un gouvernement d’union nationale, un gouvernement de consensus ou je ne sais quoi encore… Jamais ! Alpha a gagné près de 60% de l’électorat. Donc, il gouvernera seul avec son parti et ses alliés. Ce que les gens n’ont pas eu dans les urnes, ils n’auront pas ça dans la rue. Cela doit être clair pour tous. Les six prochaines années seront des années de développement, de lumière pour la Guinée, de l’éducation et des infrastructures, sous le leadership du Pr Alpha Condé. Les jeunes doivent être employés et les femmes autonomisées. Mais, tout ça n’est possible que dans la paix. Parce qu’on ne peut pas développer un pays sans la stabilité. Mais, nous allons mettre tous ceux qui veulent détruire ce pays hors d’état de nuire pour permettre au président, son gouvernement et son parti de développer ce pays », a martelé Bantama Sow.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin