La plus grande institution de micro finance du pays a procédé, la semaine dernière, à une cérémonie d’octroi de crédit, d’une valeur de 78,5 millions de francs guinéens, destiné une douzaine d’adhérents dans la localité de Kérouané.

C’est la délégation régionale du Crédit Rural de Guinée (CRG) à Beyla, couvrant également Kérouané, qui a coordonné les opérations, dans une ambiance joyeuse pour les bénéficiaires. « Ce sont des crédits commerciaux et des crédits à moyen terme pour l’achat de biens qui ont été octroyés », explique Daouda Condé, le délégué régional de Beyla.

Daouda Condé, délégué régional du CRG à Beyla

« Il s’agit précisément de 11,5 millions GNF de crédit solidaire dont 3 personnes ont pu bénéficier, de 60 millions de crédit commerciaux, remis à 9 personnes ; le reste étant composé de crédit moyen terme d’une valeur de 7 millions GNF », détaille Condé.

Beyla et Kérouané figurent parmi les localités les plus enclavées du pays, et la présence du CRG leur offre des opportunités de développer leurs potentialités naturelles (agriculture, pisciculture, élevage, commerce, etc).

Avant la levée des contraintes imposées par le gouvernement, les activités dans la zone avaient été affectées par les mesures de lutte contre la pandémie de Covid19, avec la fermeture des frontières et la limitation des déplacements des populations.

« Les commerçants avaient à la fois des difficultés d’approvisionnement à partir des zones où sont installés leurs fournisseurs, notamment dans les pays limitrophes et cela a quelque peu ralenti leurs business », explique Condé.
Cependant, les activités sont reparties de plus belle et le CRG, toujours plus ambitieuse dans sa volonté de lutte contre la pauvreté dans le pays.

« Le CRG a déjà un ambitieux programme de relance qui laisse un large part au développement des crédits dans les zones rurales et périurbaines », souligne Sékou Mohamed Condé, responsable de la communication de l’institution de micro finance.

Cheick Soumah

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin