Cérémonie de passation de témoin entre Sidi Diallo et Diaraye Guirassy ce 17 novembre 2020 à la MDP

Quelques jours après avoir annoncé sa démission, Sidi Diallo a quitté officiellement la tête du syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée ce mardi, 17 novembre 2020. Il a passé le témoin à celle qui était jusque-là son adjointe, Diaraye Guirassy, qui prend désormais les rênes du SPPG.

La cérémonie de passation de service entre les secrétaires généraux entrant et sortant a eu lieu à la maison de la presse de Conakry, en présence des représentants de plusieurs associations de presse et de la Haute Autorité de la Communication, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

 

C’est avec une grande émotion que Sidi Diallo a passé la main à la nouvelle secrétaire générale du syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée. Une occasion pour le journaliste, qui a démissionné après avoir créé sa propre radio (Fraternité FM) à Mamou, de revenir sur le combat que son équipe et lui ont mené pendant les six ans qu’il a passés à la tête de cette organisation, dont il est l’un des principaux artisans.

Sidi Diallo, ancien SG du syndicat des professionnels de la presse privée, désormais patron de la radio Fraternité FM à Mamou

« Depuis plus de 5 ans, nous étions sur le terrain. Après une enquête menée par l’association des jeunes reporters (AJR) dans trente radios privées de Conakry et de l’intérieur du pays sur les conditions de vie et de travail des journalistes, en commun accord avec d’autres associations de presse, on a créé le tout premier syndicat professionnel de la presse privée de Guinée dans l’histoire de ce pays. Depuis lors, on s’est donné la main pour légitimer ce syndicat au niveau de nos patrons, avec pour objectif la mise en place d’une convention collective pour la presse privée. Dieu merci, à date, nous sommes à 80% de la signature de cette convention. On s’est battus aussi pour améliorer nos relations avec les services de sécurité. Parce que pendant presque chaque manifestation, nous avions constaté que les journalistes étaient victimes d’agressions. Je ne suis pas là aujourd’hui pour dresser un bilan, car c’est vous journalistes qui êtes mieux placés pour nous dresser notre bilan », a-t-il dit, précisant qu’il « reste et demeure journaliste et syndicaliste » malgré le fait qu’il soit désormais patron de radio, donc membre de l’URTELGUI.

Diaraye Guirassy, nouvelle secrétaire générale du SPPG

De son côté, la nouvelle secrétaire générale du SPPG a exprimé sa fierté d’être le porte-flambeau de la lutte pour la défense des intérêts des journalistes guinéens. Diaraye Guirassy a mis aussi l’occasion à profit pour annoncer ses priorités. « Je suis très heureuse et très fière de porter le combat de ce syndicat. Je vous rappelle d’ailleurs que je suis parmi les pionniers qui ont mis en place ce syndicat, puisque j’étais la vice-présidente de l’AJR, l’association qui a mis en place ce syndicat. Vous le savez, depuis près de 6 ans, nous sommes dans ce combat. Donc, si de par le passé je menais le combat en coulisse, aujourd’hui c’est moi qui vais porter le flambeau.

Nous allons nous battre d’abord pour que la convention collective soit signée par les patrons de presse, par les associations de la presse. Et dans les jours à venir, nous allons faire du porte-à-porte auprès de toutes les parties prenantes pour que cette convention collective soit enfin une réalité dans notre pays. Après, nous allons nous investir pour que les journalistes soient mieux traités dans l’exercice de leur métier. Car c’est nous qui sommes victimes d’agressions pendant les manifestions et autres, soit par les forces de défense et de sécurité soit par des militants. Nous allons ensuite continuer à mettre en place les sous-sections syndicales dans les rédactions qui seront nos points focaux qui vont nous relayer des informations relatives au traitement des journalistes dans leurs propres rédactions », a-t-elle promis.

Djenab Diallo de la Haute Autorité de la Communication

Venue représenter la Haute Autorité de la Communication à cette cérémonie, Djénab Diallo, a félicité les équipes sortante et entrante, avant de rassurer de la disponibilité de la HAC à travailler avec cette structure syndicale. « Au nom de l’institution de régulation des médias en Guinée, qui est la Haute Autorité de la Communication (HAC), et au nom de son président, je remercie le camarade Sidi Diallo pour tous les efforts consentis à la tête de ce syndicat. Il a aussi inscrit son nom dans les annales de l’histoire de la presse guinéenne, vu qu’il fut le premier président du syndicat de la presse privée de Guinée.

 

Donc, nous le félicitons et lui souhaitons bon vent dans ses nouvelles fonctions de patron de médias. À l’équipe entrante et surtout à la demoiselle Diaraye Guirassy que j’ai eu à côtoyer, dont je ne doute pas des compétences, je lui souhaite avec toute son équipe, au nom de la HAC, bonne chance, et j’en suis sûre et certaine qu’elle va emboiter les pas de son prédécesseur. Quant à la main tendue à la Haute Autorité de la Communication, sachez qu’elle est acceptée. Nous allons, à vos côtés, nous impliquer dans la protection des droits des journalistes », a rassuré cette commissaire de la HAC.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin