Après la plus contestée des élections en République de Guinée, le pouvoir continue d’accentuer la pression sur Cellou Dalein Diallo (qui revendique la victoire), ses collaborateurs de l’UFDG et de l’ANAD, le regroupement de partis politiques et mouvements de la société civile qui ont soutenu sa candidature à la présidentielle du 18 octobre dernier.

Dans un communiqué de ce mercredi, 18 novembre 2020, l’UFDG et l’ANAD ont dénoncé une campagne d’intimidations et de violences orchestrée par le président Alpha Condé « contre le vrai vainqueur du scrutin ». et, c’est pour exiger la libération des détenus et la justice pour les personnes tuées que l’UFDG et l’ANAD appellent l’ensemble du peuple de Guinée à une manifestation pacifique sur l’ensemble du territoire nationale. A Conakry, les protestataires comptent faire une marche qui partira du rond point de l’aéroport pour l’esplanade du palais du peuple.

A rappeler que Cellou Dalein Diallo est aujourd’hui critiqué par plusieurs de ses sympathisants qui l’accuse de mollesse face aux nombreuses exactions qu’ils subissent dans les quartiers (meurtres, arrestations et emprisonnement des militants, etc.). Depuis plusieurs semaines, on reproche au président de l’UFDG son silence et incapacité à réagir efficacement contre les deux poids deux mesures de la justice guinéenne.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, le communiqué de l’UFDG et l’ANAD :

 

COMMUNIQUE manif ANAD

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin