Un jeune homme d’une vingtaine a été tué dans la nuit d’hier à ce vendredi, 20 novembre 2020, à Kankan. Amadou Condé, élève en classe de 9ème année, a reçu une balle tirée par un inconnu. Il est décédé quelques heures plus tard à l’hôpital, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

La victime est restée dans son bar café, situé au quartier Salamani, jusqu’à 1 heure du matin. Lorsqu’il a fermé pour rentrer chez lui, un inconnu a ouvert le feu sur lui. La balle s’est logée dans sa cuisse. Laissé pour mort, Amadou Condé a perdu beaucoup de sang avant que des agents de sécurité, en patrouille, ne viennent le voir. Ils l’ont transporté aux urgences de l’hôpital régional de Kankan pour des soins. Mais malgré les efforts des médecins, le jeune homme est décédé à l’aube de ce vendredi. Une nouvelle choquante pour son tuteur, Sira Kabiné Kaba.

« C’est le chef de quartier qui m’a appelé pour me dire qu’une personne a été fusillée dans notre quartier. Je suis sorti pour aller au bord du goudron, où j’ai trouvé les militaires qui étaient en train de patrouiller. Ils m’ont demandé si je connais le jeune qui gère le bar café, j’ai dit oui, c’est le petit frère de mon ami. Son frère me l’a confié, il vit sous mon toit ici. Ils m’ont informé qu’on a tiré sur lui, et qu’ils l’ont envoyé aux urgences de l’hôpital. Ils ont dit qu’il n’était pas mort, mais qu’il avait perdu beaucoup de sang. Nous sommes partis à l’hôpital, où nous sommes restés jusqu’à 4 heures 30, on nous a informé qu’il n’a pas survécu », témoigne le père de famille.

Sory Diakité, auprès de qui la victime a appris la gestion d’un bar café, a été aussi très touché par cette nouvelle. « C’est ce matin que son oncle m’a fait savoir que mon petit a été fusillé par des inconnus. Directement, nous nous sommes tous rendus aux urgences à l’hôpital régional. Un autre ami est venu me dire aussi qu’il a vu le garçon agonisant lorsqu’il est arrivé à l’hôpital, et qu’il a rendu l’âme quelques temps après. C’est ainsi que je suis allé jeter un coup d’œil. C’est vraiment triste », a-t-il dit.

Le meurtre de ce jeune suscite des interrogations. Car, son bourreau s’est contenté juste de tirer sur lui et s’enfuir sans rien emporter. Ce qui laisse croire qu’il ne s’agit d’un voleur, mais plutôt quelqu’un qui avait pour unique mission d’éliminer Amadou Condé. Après un constat effectué sur le terrain ce vendredi matin, les services de sécurité ont ouvert une enquête. Un homme, qui aurait une dépression, a été interpellé. Il aurait été témoin de ce meurtre.

A suivre !

Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com