Chérif Mohamed Abdallah, président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA)

Le Président Emmanuel Macron admet qu’Alpha Condé a organisé le changement de Constitution dans le seul but de se maintenir au pouvoir. À travers lui, son pays reconnaît la gravité de la situation en Guinée. En tant que président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), en tant que membre du front national pour la défense de la constitution (FNDC), en tant que membre de l’alliance nationale pour l’alternance démocratique (ANAD), je salue cette position du président français.

Cette position est celle d’un défenseur de la démocratie et de l’État de droit.

Après le coup d’État constitutionnel et le coup de force électoral du 18 octobre dernier en complicité avec certaines institutions de la République, Alpha Condé son gouvernement s’attaque aux opposants mais aussi aux opérateurs économiques.

Que les grandes puissances comme la France, les États Unis d’Amérique, la Chine, l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, la Turquie, etc. sachent que si on persécute les opérateurs économiques qui sont en train d’écouler les produits qui viennent de leurs entreprises, les dirigeants guinéens qui le font agissent également contre l’économie de ces puissances.

Nous invitons donc tous à œuvrer pour le respect des résultats sortis des urnes le 18 octobre 2020 en Guinée pour une alternance effective.

Nous rappelons que depuis ces élections, de nombreuses personnes dont des enfants ont été tuées par balles. Des centaines d’opposants sont arrêtés et entassés dans les prisons du pays, sans parler des nombreux opposants blessés par balles. Des centaines de boutiques, magasins et maisons ont été pillés et incendiés par des partisans du pouvoir encadrés par des éléments des forces de défense et de sécurité.

Encore une fois, nous remercions le président Macron pour cette prise de position en faveur de la démocratie. Nous espérons que des mesures fortes à l’encontre des dignitaires du régime Condé vont suivre.

Nos remerciements vont également à l’endroit des députés français et européens qui ont pris la même position mais aussi aux avocats du FNDC qui défendent les opposants devant les cours et tribunaux.

Nous invitons le peuple de Guinée à s’opposer énergiquement à un troisième mandat d’Alpha Condé et à une dictature dans le pays. Le peuple est prié de soutenir toute initiative allant dans ce sens.

Unis, nous allons vaincre.

Le samedi, 21 novembre 2020

Chérif Mohamed Abdallah Haïdara,

Président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), membre du FNDC et de l’ANAD

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin