Amadou Damaro Camara, président de l’Assemblée nationale


Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, rejette la proposition de certaines organisations de la société civile (pourtant proches du régime Alpha Condé), qui souhaitent la dissolution de l’Assemblée nationale pour favoriser une sortie de crise en Guinée. C’est en tout cas l’annonce faite par le ministre des sports, de la culture et patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, au cours d’une rencontre tenue ce samedi, 21 novembre 2020, au siège du parti au pouvoir, à Conakry. Selon ce membre du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel, cette question n’est pas à l’ordre du jour au sein de sa formation politique.

« Nous apprenons par voie de presse, la volonté de certaines personnes de la dissolution de l’Assemblée nationale. Cette question n’est pas à l’ordre du jour au RPG Arc-en-ciel. Seul le président de la République a le pouvoir de dissoudre l’Assemblée nationale en tenant compte des lois de la République. La direction nationale du parti réitère son soutien au président de l’Assemblée nationale, honorable Amadou Damaro Camara, et tous députés du RPG Arc-en-ciel et alliés. S’il y a des députés qui veulent démissionner, c’est leur droit. Mais, cette Assemblée nationale est issue de la volonté du peuple de Guinée et des militants du RPG Arc-en-ciel », a dit le ministre.

Cette semaine, plusieurs organisations de la société civile, dont le CNOSCG, ont fait plusieurs propositions pour sortir de la crise post-électorale qui secoue la Guinée. Parmi elles, la dissolution de l’actuelle Assemblée nationale, où les principaux partis d’opposition du pays ne sont pas représentés. En plus de ces ONG, d’autres acteurs sociaux, notamment le député Siaka Barry, ont souhaité la dissolution du parlement et l’organisation de nouvelles élections législatives.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin