Quelques jours après l’arrêté du ministre de l’information et de la communication procédant à un réaménagement à la RTG, les nouveaux responsables ont pris fonction ce vendredi, 20 novembre 2020. Parmi les promus, figurent Ibrahim Kalil Diakité, qui remplace Fodé Tass Sylla à la tête de la télévision nationale (RTG Koloma) ; Adama Mohamed Keïta, jusque-là journaliste-reporter à la radio nationale, qui est nommé rédacteur en chef de la télévision nationale (RTG Koloma) ; Alpha Ousmane Diangolo Barry, nommé directeur de la radio nationale, en remplacement de Kaba Condé ; ou encore Mohamed Touré, qui remplace Amara Camara au poste de rédacteur en chef de la radio nationale.

La cérémonie de passation de service entre les responsables sortants et entrants a eu lieu dans les locaux de la RTG Koloma. Elle a été présidée par Tété Keïta, cheffe de cabinet du ministre de l’information et de la communication, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place. Au nom des sortants, Fodé Tass Sylla a rappelé les progrès enregistrés pendant les 7 ans qu’il a passés à la tête de la télévision nationale, avant d’interpeller la nouvelle équipe sur la tâche qui l’attend.

« Quand on arrivait à la télévision, la caméra pesait 12 kilogrammes, le magnétoscope 8 kilogrammes. Aujourd’hui, cela n’existe plus. A la nouvelle équipe, je demande de relancer les équipes de reportage régionales. Cette maison est le socle de la communication de tout un État, de tout le gouvernement, elle doit servir de socle pour l’unité nationale. Vous devez être fiers chaque matin en venant à la RTG. Toutes les radios privées, tous les sites en lignes tapent sur le gouvernement tous les jours, l’outil de réponse reste et demeure la radiodiffusion télévision guinéenne », a-t-il déclaré.

 

De son côté, le nouveau directeur de la télévision nationale a d’abord remercié le président de la République et le ministre de l’information et de la communication pour la confiance placée en lui pour diriger la RTG Koloma. Selon lui, le temps des discours est terminé, il faut passer maintenant à l’acte. « Les médias de service public en général, et la RTG en particulier, devraient d’urgence sortir de leur zone de confort pour affronter la compétition et la concurrence qui se joue de façon féroce dans l’espace médiatique et audiovisuel guinéen », a dit Ibrahim Kalil Diakité.

 

Tout en félicitant les nouveaux responsables des deux RTG (Koloma et Boulbinet), la cheffe de cabinet du ministre de l’information et de la communication leur a demandé de travailler avec professionnaliste pour mériter la confiance placée en eux. « Si vous êtes restés dans le navire, c’est parce que vous avez travaillé avec professionnalisme. Nous vous demandons donc de maintenir ce professionnalisme. Pour ceux qui quittent Koloma pour Boulbinet, il ne faut pas qu’ils pensent qu’ils ont été lésés. Vous avez passé des années ici à la RTG, vous avez de l’expérience. Pour nous, ce sont des atouts. Vous devez relever le défi de relancer Boulbinet », a-t-elle lancé.

 

Parmi ceux qui ont migré vers la RTG Boulbinet, il y a Isidore Nanamou et Mamoudou Barry, jusque-là rédacteur en chef adjoint et secrétaire général de la télévision (RTG Koloma). Ils vont occuper les mêmes fonctions à la RTG Boulbinet. La rédaction en chef de cette télévision nationale est confiée au jeune journaliste Mamadi Terna Kamissoko.

Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621686148

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin