Elhadj Mamadou Kaly Bah, maire de la commune rurale de Gongoré, issu des rangs de l’UPR, est décédé le lundi 2 novembre 2020, à son domicile d’une courte maladie. N’ayant pas pu faire le déplacement à cause des évènements post-électoraux, le Président de l’UPR, Elhadj Ousmane Bah, est venu présenter ses condoléances à la famille du défunt, ce dimanche, 22 novembre 2020.

A cette douloureuse occasion, le ministre d’Etat, conseiller du chef de l’Etat s’est fait accompagner d’une forte délégation, comprenant entre autres les membres du bureau exécutif de l’UPR, le bureau fédéral de Pita, le Préfet de Pita, Kalidou Kéïta, le maire de la commune urbaine de Pita, Mamadou Oury Diallo, des notables et sages de Pita.

A son arrivée, Elhadj Ousmane Bah et sa suite ont été reçus par les populations de Gongoré, les sages et les imams venus des 33 mosquées de la commune de Gongoré, massivement mobilisés. Comme à pareilles occasion, des messages de condoléances mais également des appels à la paix ont été livrés.

Au nom de la notabilité, Cheick Algassimou Bambeto Diallo, a présenté ses condoléances au Président de l’UPR, à sa famille et à toutes les populations de Gongoré.

Elhadj Algassimou Bambéto Diallo, l’érudit de Gongoré

« Nous tenons à vous présenter nos sincères condoléances suite au décès d’Elhadj Mamadou Kaly Bah, notre maire de commune, qui a été pour nous une véritable référence, un homme de Dieu. Quelqu’un qui était au service de tout le monde. Il est difficile d’énumérer toutes ses qualités. Nous prions le Tout Puissant Allah de lui accorder le paradis », a dit l’érudit de Gongoré.

Il sera suivi par Elhadj Mamadou Darou, une des autorités religieuses de la localité. Il a été à la fois un camarade d’âge, un parent et un adversaire et compagnon politique.

Elhadj Mamadou Darou

« Elhadj Mamadou Kaly Bah est bien parti. Sa dernière sortie a été d’aller me rencontrer à Darou. Il est venu me voir et à deux seulement, il m’a présenté ses excuses et moi aussi. Devant Dieu, nous nous sommes promis de nous pardonner. Elhadj Mamadou Kaly Bah était véridique, disponible, fidèle à ses amitiés, respectueux de sa parole et très courageux. Il est d’une audace exemplaire », a dit le sage qui a terminé son intervention par des prières pour le repos de l’âme du défunt.

Prenant la parole à son tour, Elhadj Ousmane Bah, les larmes aux yeux, a remercié l’assistance avant de revenir sur ses derniers échanges avec son Grand frère.

Elhadj Ousmane Bah, président de l’UPR

« Merci à toutes les populations pour tout ce que vous avez fait pour notre grand frère et maire de Gongoré. Nous vous prions de le pardonner et nous vous demandons de prier Dieu pour le repos de son âme. Elhadj Kaly était exceptionnel pour nous. Personne ne peut prévaloir être comme lui dans la famille…

Le dimanche 1er novembre 2020, nous avons tenu une réunion de famille à Conakry à mon domicile. Il était question de désigner parmi les frères quelqu’un qui devait venir s’installer au village pour le renforcer puisqu’il était seul et fatigué. Le soir, Elhadj Kaly m’appelle pour me dire qu’il était malade. Je lui ai dit de se préparer pour être à Conakry le lundi 2 novembre. Nous avons préparé l’ambulance et tout le nécessaire. Il était question de le faire venir à Conakry pour ses soins. Malheureusement, vers 7 heures, j’ai été informé de son décès », a témoigné le leader de l’UPR dont l’émotion étranglait la voix, malgré sa volonté de terminer son témoignage…

Tour à tour, Elhadj Ousmane Bah, le préfet de Pita et le maire de la commune urbaine de Pita, ont appelé les populations de Gongoré, notamment les jeunes (devant la notabilité), à promouvoir la paix à tout prix et la quiétude sociale sans lesquelles aucun développement n’est possible.

Tous ont prôné la non violence et prêché l’unité des fils de Gongoré et par de là, tous les fils et filles de Pita et du pays tout entier pour le bien de tous les Guinéens.

Cette rencontre a été bouclée par un recueillement sur la tombe du maire Elhadj Mamadou Kaly Bah, qui repose à jamais auprès de son défunt papa ; un caveau situé dans la concession familiale.

A rappeler que le défunt, Elhadj Mamadou Kaly Bah, rappelé à Dieu à 77 ans, laisse derrière lui une veuve et cinq enfants dont deux filles.

Depuis Gongoré, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin