Le Parti de l’Unité et le Renouveau (P.U.R) a organisé un carnaval le samedi, 21 novembre 2020, à Conakry. Cette manifestation, qui a eu lieu dans la commune de Dixinn, vise à exiger l’agrément de cette formation politique mais aussi la libération des opposants incarcérés, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Assis sur le capot de son véhicule, le drapeau national autour du cou, le président du parti P.U.R, Mamadou Louda Baldé, a drainé une foule composée essentiellement de jeunes et de femmes, tous vêtus de t-shirts blancs. Les manifestants ont défilé dans la commune de Dixinn (qui abrite le siège du P.U.R), avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Libérez les prisonniers politiques ; « l’agrément du parti P.U.R » ; ou encore « P.U.R pour l’unité et la paix ».

« On a fait les démarches administratives normales, mais ils nous ont dit que notre dossier est au niveau des affaires politiques. Comme tous les autres partis politiques, nous avons essayé de suivre les étapes que le ministère nous a dit de suivre, mais l’affaire se trouve toujours au même niveau. On n’arrive plus à avoir une suite », a déploré le leader du P.U.R, qui ne comprend pas pourquoi les autorités guinéennes refusent d’agréer son parti pour lui permettre de participer aux joutes électorales.

En plus de réclamer son agrément, cette formation politique a voulu dénoncer à travers ce carnaval, les arrestations de nombreux responsables et militants de l’opposition, qui croupissent actuellement en prison. Le P.U.R condamne cette démarche des autorités guinéennes et réclame la libération de ces prisonniers politiques.

« Aujourd’hui, nous savons que le président Alpha Condé a tendu la main à l’opposition ; mais, on ne peut pas appeler quelqu’un au dialogue pendant que la personne est en train d’enterrer son enfant au cimetière. On ne peut pas appeler une sœur sur la table des négociations pendant qu’elle est en train d’apporter de la nourriture à sa sœur, son frère ou son fils injustement emprisonné », a dit Mamadou Louda Baldé.

C’est la deuxième fois en deux mois que le Parti de l’Unité et le Renouveau fait recours à la rue pour se faire entendre. Le 19 septembre 2020, les responsables de la formation politique avaient organisé un grand carnaval, à Dixinn, pour demander aux autorités de leur délivrer l’agrément qui leur permettra d’exercer légalement leurs activités sur le terrain.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com