Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le gouvernement guinéen a annoncé la suspension des manifestations sur toute l’étendue du territoire national. Officiellement, cette mesure (qui empiète sur un droit constitutionnel du peuple) a été prise pour des raisons de « crise sanitaire » liée à la COVID-19. Mais, du côté de l’opposition, cette décision du pouvoir est perçue comme une provocation et une volonté d’enraciner un peu plus une dictature dans le pays. Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’union des forces républicaines (UFR) soupçonne le régime Alpha Condé de vouloir brimer et oppresser le peuple.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com ce lundi, 23 novembre 2020, ce cadre du parti de l’opposant Sidya Touré a dénoncé une décision anticonstitutionnelle.

«  Je crois que le gouvernement veut se servir de cette maladie Covid-19 pour que la dictature continue de faire son chemin dans notre pays. Après avoir fait campagne, fait la promotion du 3ème mandat, organisé des meetings par-ci, par-là ; maintenant que cela a été obtenu de la façon la plus difficile, ils osent dire que les autres citoyens n’ont pas le droit de manifester. Je vais dire que c’est un droit consacré par la constitution ; donc, pour que cela soit arrêté, il faut que ça soit fait sur la base d’un consensus. On ne doit pas imposer aux citoyens une procédure qui est anticonstitutionnelle. La conscience doit être collective. Donc, si on doit le faire, on doit le faire pour tout le monde. Maintenant qu’ils ont fini de faire leur travail pour obtenir ce qu’ils veulent, ils veulent brimer et oppresser les autres citoyens du pays. Le premier devoir d’un Etat, c’est de protéger les citoyens du pays. Mais, quand on doit protéger les citoyens du pays, on ne doit pas avoir deux poids deux mesures. C’est ce que je déplore comme comportement chez ceux qui nous dirigent aujourd’hui, c’est le fait que quand ça les arrange, c’est possible ; mais, quand ça ne les arrange pas, ce n’est pas possible », a fustigé Saïkou Yaya Barry.

Pour le secrétaire exécutif de l’UFR, les autorités ne doivent pas empêcher l’exercice des libertés consacrées par la constitution. D’ailleurs, l’opposant a annoncé que l’union des forces républicaines s’oppose à cette « décision anormale » du gouvernement.

« Les gens doivent s’exprimer dans le pays. Si les gens veulent manifester, la seule chose que le gouvernement doit faire, c’est d’exiger des citoyens le respect des gestes barrières. Mais, on ne peut pas empêcher aux gens de manifester. En France, il y a le Covid-19 ; mais, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de manifestation. Aux Etats Unis, il y a plusieurs morts de Covid-19, mais cela n’empêche pas les gens de manifester. Donc, cette décision du gouvernement n’est pas normale. Le FNDC s’oppose à cela ; et, mon parti s’oppose à cette façon de faire », a indiqué Saïkou Yaya Barry.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin