Malgré l’interdiction de leur manifestation et les menaces brandies par les autorités administratives, les responsables de l’UFDG et de l’ANAD tiennent mordicus à manifester ce mercredi, 25 novembre 2020, dans les rues de la ville pour réclamer la libération des opposants incarcérés à Conakry.

 

De nombreux militants du parti de Cellou Dalein Diallo et de ses alliés ont déjà pris d’assaut le rond-point Hoggo M’Bouro, le point de départ de la marche que les opposants comptent tenir dans la capitale de la Moyenne Guinée.

 

Mais cette mobilise risque de déboucher sur des violences. Car, les forces de défense et de sécurité sont déployées au niveau de tous les endroits réputés être chauds de la commune urbaine. Il s’agit notamment du rond-point hôpital et celui de Tinkisso, qui sont occupés par des agents de la police, de la gendarmerie et de l’armée.

A suivre !

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin