72 heures après la tenue du double scrutin (présidentiel et législatif) au Burkina Faso, les missions de la Communauté Economiques des Etas d’Afriques de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Africaine (UA) ont rendu public leurs rapports d’observation hier, mercredi 25 novembre 2020, dans un complexe hôtelier de Ouagadougou. Après avoir soulevé quelques manquements, qui ne sont « pas de nature à entacher la crédibilité des élections » et faire des recommandations, les deux missions ont à tour de rôle salué le caractère pacifique et consensuel qui ont caractérisé le double scrutin Bukinabè, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouagadougou.

Trois cent quatre-vingt (380) bureaux de vote dans les vingt-neuf (29) provinces des treize (13) régions ont été visités par les observateurs de la CEDEAO. Après une évaluation et une analyse des informations transmises à la salle de la situation de la CEDEAO par les observateurs déployés sur le terrain, la mission a noté plusieurs irrégularités : deux incidents signalés dans deux bureaux de vote ; l’absence des listes électorales à l’entrée de la plus part des bureaux de vote. Selon elle, ces incidents ne sont pas de nature à entacher la crédibilité des élections.

En conclusion, la mission de la CEDEAO note dans son rapport que le processus électoral ayant conduit aux élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 s’est déroulé dans un environnement paisible sans incident majeur, en dépit du contexte général sécuritaire tendu et de certaines contraintes logistiques.

Quant à la l’Union Afrique, elle note que 17% des bureaux de vote ont enregistré un retard d’environ 15 minutes dû à l’aménagement tardif desdits bureaux de vote par ses membres. Elle a aussi relevé le retard dans l’acheminement de certains matériels dans quelques bureaux votes visités. Par conséquent, les opérations de vote se sont globalement bien déroulées, peut-on lire dans le rapport.

De Ouagadougou, Abdoulaye N’koya SYLLA, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin