« Reconnaitre le potentiel des jeunes et faire d’eux des acteurs à part entière de la consolidation de la paix en Guinée ». C’est sous ce thème que l’ONG Seach for common ground a lancé un atelier de formation, le samedi 28 novembre 2020, à N’Zérékoré. Cette rencontre, qui se tient dans les locaux du centre régional de paix de N’Zérékoré, regroupe 40 jeunes issus de différentes organisations évoluant dans le cadre du maintien de la paix. Pendant cinq jours, ils seront formés sur l’entrepreneuriat social, la gestion des conflits et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Sory 1 Condé, agent de zone du projet et facilitateur de la formation

Selon Sory 1 Condé, agent de zone du projet et facilitateur de cette formation, cet atelier « s’inscrit dans le cadre de la préparation du concours entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée. Aujourd’hui, nous organisons cet atelier afin de permettre aux jeunes d’être dotés en techniques entrepreneuriat social. Parce que ce projet vise à donner les moyens nécessaires aux jeunes pour leur permettre de contribuer activement à la paix et à la cohésion sociale dans les différentes localités. Donc cet atelier de 5 jours sera basé sur la transformation des conflits, entrepreneuriat social et l’utilisation des réseaux sociaux ».

Youssouf Bamba, coordinateur régional de Search for common Ground

Présent à la cérémonie de lancement des travaux, Youssouf Bamba, coordinateur régional de l’ONG Search for common ground, a adressé un message d’encouragement aux participants. « Je vous exhorte à prendre du sérieux. Estimez-vous heureux et heureuses d’être choisis parmi tant d’autres jeunes. Il n’y a pas que 40 jeunes à N’Zérékoré, il y en a plusieurs autres. Mais si le choix est porté sur vous, faites en sorte qu’on ne regrette pas ce choix », a lancé monsieur Bamba.

Djanfo Chérif, directeur préfectoral de la jeunesse de N’Zérékoré

De son côté, le directeur préfectoral de la jeunesse de N’Zérékoré a tout d’abord salué cette initiative de Seach for common ground, avant d’inviter les participants à accorder une grande importance à cette formation. « Ce atelier vient à point nommé. Chers participants, vous avez été identifiés, sélectionnés parmi 1000 jeunes. Et si vous avez la chance d’être parmi les 40 jeunes sélectionnés ou identifiés, je vous prie de faire le sérieux pour que ce projet connaisse un bon résultat.

Et aussi, comprenez que c’est seulement deux associations ou deux structures qui vont être retenues mais que l’ensemble des 40 structures identifiées vont avoir un accompagnement. Donc, je vous exhorte au courage, à la persévérance pour que N’Zérékoré soit la première préfecture à arracher le drapeau de la victoire et de la réussite dans ce projet », a dit Djanfo Chérif.

A noter que ce projet, qui est initié par Search for common ground, est financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix. Il est mis en œuvre en collaboration avec plusieurs ONG guinéennes, dont ABLOGUI, Oser Innover, le Club des jeunes filles leaders de Guinée, et le Parlement des jeunes du fleuve Mano pour la paix. A l’issue de cette formation, les participants devraient être capables de monter une entreprise sociale afin d’impacter positivement les conflits sociopolitiques et la cohésion sociale entre les communautés.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin