La descente musclée des forces de l’ordre dans la journée du mardi, 1er décembre 2020, à Wanindara, a coûté la vie à un jeune homme. Mamadou Lamarana Diallo, 31 ans, a été tué par balle à son domicile. Rencontrée ce mercredi 2 décembre par un reporter de Guineematin.com, la mère de la victime est revenue sur les circonstances de sa mort.

Au lendemain du meurtre, dans des circonstances qui sont encore floues, d’un policier lundi soir à Wanindara, les forces de l’ordre ont fait une descente musclée dans la journée du mardi, dans ce quartier de la commune de Ratoma (Conakry). Vers 15 heures, plusieurs agents ont fait irruption dans la concession familiale de Mamadou Lamarana Diallo, un marchand de 31 ans. Après avoir fouillé la maison, ils ont ouvert le feu sur le jeune homme sous le regard de sa mère, Hadja Ramatoulaye Diallo.

« Ce sont des agents habillés en noir qui sont venus chez nous. Ils m’ont trouvée arrêtée dans notre cour, et mon fils était assis à côté de ma coépouse. Ils ont dit qu’il y a des jeunes qui sont venus se cacher dans notre maison, j’ai répondu qu’il n’y a personne qui est venu se cacher ici. Mais, puisqu’ils ont insisté, je leur ai dit qu’ils sont libres alors de fouiller la maison.

Ils ont fouillé toutes les chambres. Il y en a une qui était fermée. Ils ont dit qu’il faut qu’on ouvre cette chambre aussi. Je leur ai dit : ne défoncez pas la porte, c’est une fille qui dort là-bas. J’ai ouvert la porte et ils ont trouvé que c’est une fillette qui dormait dedans. Puisqu’ils n’ont rien vu dans la maison, en sortant, ils ont tiré sur mon fils qui était assis avec ma coépouse », a-t-elle expliqué.

Grièvement blessé, le jeune Lamarana a été transporté dans une clinique, où il a reçu les premiers soins, avant de rendre l’âme. Exaspérée par cette situation, sa mère indique qu’elle ne pardonnera pas à son bourreau. « Ils sont venus jusque dans notre concession pour m’arracher injustement mon fils qui n’a commis aucun mal. Nous ne leur pardonnerons jamais. Nous demandons à Dieu de nous rendre justice », a dit Hadja Ramatoulaye Diallo.

A noter que la victime, Mamadou Lamarana Diallo, est originaire de Kankalabé, dans la préfecture de Dalaba.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com