Organisée par le ministère de la coopération et de l’intégration Africaine, en collaboration avec le système des Nations Unies en Guinée, la revue annuelle régionale de la mise en œuvre des plans opérationnels de travail (POT) 2020 s’est tenue ce vendredi, 04 Décembre 2020, dans la salle de conférence du gouvernorat de Mamou. Cette rencontre a réuni 40 participants venus des services régionaux, préfectoraux de Mamou et les partenaires au développement, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la ville carrefour.

Depuis le 06 février 2018, le système des Nations Unies et le gouvernement de la République de Guinée ont procédé à la signature d’un plan conjoint de travail des Nations Unies 2018-2022. Ce programme de coopération s’article autour des axes prioritaires comme la promotion de la bonne gouvernance au service du développement durable, du développement inclusif du capital humain, de la transformation économique et de la gestion durable du capital naturel.

Ainsi, pour s’assurer de la bonne exécution des activités et l’atteinte des objectifs de ce plan conjoint, une revue annuelle de la mise en œuvre des plans opérationnels est organisée avec l’ensemble des acteurs. Cet exercice revêt une dimension institutionnelle majeure qui consiste à permettre une appropriation nationale des interventions. Il s’agit aussi pour le Système des Nations Unies de s’assurer que les actions sur le terrain répondent fidèlement aux priorités définies dans le plan national de développement économique et social (PNDES). Et, c’est dans cette logique que la revue annuelle régionale de la mise en œuvre des plans opérationnels de travail 2020 s’est tenue ce vendredi au gouvernorat de Mamou.

Selon Mohamed Dougouno, le chef du bureau des Nations Unies dans la région administrative de Mamou, le Système des Nations-Unies souhaite investir, à travers cette revue régionale, sur « le chantier de la décentralisation et de la régionalisation » entrepris par le gouvernement guinéen. Il assure également que le Système des Nations-Unies reste sensible à la nécessité d’explorer des initiatives favorisant plus de synergie et d’efficacité pour plus d’impact en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Mohamed Dougouno, chef du bureau des Nations Unies de la région administrative de Mamou

« La mise en œuvre des activités consignées dans le plan de travail 2020 s’est faite dans un contexte de crise sanitaire de dimension mondiale. La COVID-19 bouleverse le monde et sape les efforts de développement des Etats. Face à cette situation, le système des nations unies en Guinée a orienté une partie de son intervention dans le cadre de la riposte contre la maladie. A quelques jours de la fin de la période de mise en œuvre du plan conjoint de travail 2020, cette revue régionale en tant qu’instrument de pilotage stratégique répond à des enjeux majeurs. Elle permet notamment de faire le point sur l’atteinte de nos résultats communs ; de relever les contraintes et les leçons apprises autour de l’approche « Unis dans l’action » ; recueillir les recommandations pertinentes afin d’améliorer les performances sur le terrain… A travers cette revue régionale, le système des nations unies souhaite investir le chantier de la décentralisation et de la régionalisation entrepris par le gouvernement guinéen… Engagés ensemble autour du leitmotiv ‘’Intégration et maximisation de l’impact de développement pour accélérer la réalisation des objectifs de développement durable’’, toutes les agences du système des Nations Unies en Guinée partagent la conviction qu’en développant les synergies et complémentarités, la Guinée réussira le pari de l’agenda 2030 de développement Durable. Sur le terrain, nous sommes sensibles à la nécessité d’explorer des initiatives favorisant plus de synergie et d’efficacité pour plus d’impact en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations », a indiqué Mohamed Dougouno à l’ouverture des travaux de la présente revue.

Pour Bernard Mara, le directeur de cabinet du gouvernorat, la tenue de la revue annuelle régionale de la mise en œuvre des plans opérationnels de travail 2020 est la suite logique des différentes missions de terrain qui ont été commandités dans le cadre des préparatifs de la présente la assise. C’est pourquoi, au nom du gouverneur Amadou Oury Lammy Diallo, le directeur de cabinet du gouvernorat de Mamou a invité les participants d’accorder un intérêt particulier aux travaux de cet atelier.

Bernard Mara, Directeur de cabinet au gouvernorat de Mamou

« L’objectif de ces missions de terrain était de faire des observations directes et collecter les données pertinentes tout en prenant en compte la voix des bénéficiaires qui avait la latitude d’exprimer leurs appréciations sur le déroulement des interventions des partenaires et apprécier les changements opérés dans leurs localités. Il vous appartiendra d’apprécier le niveau de mise en œuvre des POT 2020, examiner le niveau d’application des questions transversales : genre, droits humains, VIH/SIDA, environnement, gestion des conflits… Ceci pourrait amener à rendre accessible les données et les informations permettant au système des nations unies d’améliorer la redevabilité, l’efficacité et l’efficience de ses interventions et de mesurer l’impact de son appui au gouvernement de la république de Guinée… », a confié Bernard Mara.

De Mamou Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél : 625698919 / 657343939

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin