C’est dans la matinée de ce jeudi, 10 décembre 2020, que l’annonce a été faite aux médias. Les femmes de l’opposition veulent manifester à la veille de l’investiture du président Alpha Condé pour un troisième mandat à la tête de la République de Guinée.

La marche pacifique du lundi prochain est prévue entre le rond point Bambéto et l’Héliport de Belle Vue pour protester contre les tueries des jeunes sur l’Axe Hamdallaye-Kagbélen.

A rappeler que depuis plus d’un an (précisément le 14 octobre 2019), plusieurs dizaines de jeunes guinéens ont été tués sur l’axe lors des manifestations contre le changement de la constitution qui a abouti à un troisième mandat d’Alpha Condé.

A l’occasion du 72ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, plusieurs ONGs et associations de défense des droits de l’Homme ont dénoncé les tueries et autres graves atteintes aux libertés et droits de l’Homme en Guinée.

« En Guinée, cette année, la célébration du 72ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme intervient dans un climat post électoral inquiétant alors que toutes les élections ont été marquées par des violences engendrant des violations et atteintes aux droits humains qui se sont traduit par des pertes en vies humaines, des blessés, des arrestations et détentions arbitraires, un harcèlement judiciaire continu contre les opposants à un changement de Constitution et à un 3ème mandat, l’interdiction d’exercer le droit de manifestation, des entraves aux libertés d’expression et d’information à travers la limitation de l’accès à internet particulièrement les réseaux sociaux pendant la période électorale, ainsi que des poursuites judiciaires contre les hommes de médias », ont-ils rappelé.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo suit cette conférence de presse pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin