Déclaré vainqueur de l’élection présidentielle contestée du 18 octobre dernier, le président Alpha Condé a officiellement prêté serment ce mardi, 15 décembre 2020, pour son troisième mandat consécutif à la tête de la Guinée. Et, au cours de cette cérémonie –qui a connu la présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernements africains et de délégations de l’Union Européenne, des Etats-Unis, de la CEDEAO, l’Union africaine- le chef de l’Etat guinéen s’est engagé à « gouverner autrement » pour les six prochaines années. Alpha Condé a également promis de veiller sur le respect des lois de la République par tous les Guinéens, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché à cette cérémonie.

Après la prestation du serment prévu à l’article 48 de la Constitution par le chef de l’Etat, c’est Dr Mohamed Lamine Bangoura, le président de la Cour constitutionnelle, qui a pris la parole pour féliciter Alpha Condé, tout en lui rappelant quelques devoirs liés à sa fonction de président de la République.

« A l’orée de votre prise de fonction en tant que président de la République de Guinée, la Cour constitutionnelle de Guinée vous félicite et exalte de votre détermination à édifier le pays émergent que vous continuez à bâtir pour le bonheur et la prospérité du peuple de Guinée. Solennellement, vous venez de prêter serment prescrit par les dispositions de l’article 48 de la constitution, en jurant devant le peuple de Guinée et sur votre honneur, de respecter et de faire respecter scrupuleusement les dispositions de la constitution, des lois, des décisions de justice, de défendre les institutions constitutionnelles, de l’indépendance nationale. Et, en cas de parjure, que vous subissez les rigueurs de la loi. Le premier élément qui vous requiert est de dire haut et fort, de faire savoir que le peuple de Guinée que vous incarnerez pendant les six prochaines années vous a choisi comme le 1er président de la 4ème République. Il (le peuple) demeure le seul et unique détenteur du pouvoir. Il le donne à qui il veut. Dire que vous êtes le digne représentant du peuple de Guinée, vous incarnez l’Etat de droit, que vous êtes donc tenu de respecter et de faire respecter par obéissance de toute personne à l’obéissance de la loi et aux décisions de justice. Force doit rester à la loi ; nul n’est au-dessus de celle-ci », a prévenu Dr Mohamed Lamine Bangoura.

Après sa prestation de serment, le président Alpha Condé a promis de « gouverner autrement », dans le respect des lois, de la bonne gouvernance, etc.

« Dans la réalisation de notre idéal commun, personne ne sera oublié. Aucune partie du pays ne sera exclue. Chaque guinéen aura sa place ; car, c’est ensemble que nous pourrons surmonter les difficultés et relever les défis du moment…Mais, chacun doit respecter la loi, mesurer ses propos et ses actes en évitant la violence. (…) Nous nous engageons à lutter avec fermeté contre la corruption qui gangrène notre pays, le copinage, le clientélisme. Nous voulons désormais gouverner autrement. Gouverner autrement, cela veut dire travailler pour tous. Gouverner autrement, ça veut dire que les ministres et hauts fonctionnaires doivent être au service du peuple et non pas à leur service ou celui de leurs familles. Les guinéens ont lutté pour obtenir l’indépendance, il y a des guinéens qui ont lutté pour m’amener au pouvoir, ils ne savent même pas dire RPG, ils disent RPC. Pourquoi gouverner autrement ? Parce que durant nos deux premiers mandats, nous avons constaté que ces personnes anonymes dans les villages, les districts, qui ont sacrifié tout pour ma victoire, ont été abandonnés dans la misère. Désormais, gouverner autrement, c’est servir le peuple. C’est pourquoi, dans la déclaration des biens, nous exigeons non seulement que les ministres déclarent leurs biens, mais ceux de leurs femmes et de leurs enfants », a indiqué Alpha Condé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin