Télimélé : les travailleurs de CDM-Chine en grève depuis lundi

Cela fait cinq jours que le travail au niveau de la compagnie minière CDM-Chine évoluant à Kawessi, une sous-préfecture de Télimélé. Les travailleurs sont partis en grève depuis le lundi, 14 décembre 2020, pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

 

« Après avoir déposé notre préavis de grève le 2 décembre 2020, nous avons reçu l’invitation de la direction pour des négociations sous la méditation de l’inspection générale du travail. Mais malheureusement, aucun accord n’a été trouvé. Donc, le lundi 14 décembre 2020, nous avons déclenché la grève », a expliqué Mamady Diakité, 2ème responsable de la délégation syndicale de CDM-Chine, joint au téléphone.

Selon lui, ce sont les multiples problèmes rencontrés par les travailleurs qui ont motivé le déclenchement de cette grève. « Les problèmes dans cette société sont énormes et complexes. Mais les points les plus importants dans nos revendications sont entre autres, le départ du directeur général, Song Lei, qui ne respecte pas ses engagements et qui viole le code du travail ; la régularisation de la situation des chauffeurs semi-remorques ; l’octroi de prêts bancaires ; l’application du protocole d’accord du 3 mars 2020 tout en mettant en place la commission tripartite pour le suivi et l’application des protocoles antérieurs non appliqués », a expliqué M. Diakité.

 

Hier, jeudi 17 décembre 2020, les travailleurs ont érigé des barricades sur les issues menant aux locaux de la société minière pour exiger la reprise des négociations avec la direction de la société minière. A noter que malgré nos multiples tentatives, nous n’avons pu avoir la réaction des responsables de CDM-Chine sur ce mouvement de protestation.

A suivre !

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 655363665

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS