Il faudra attendre près de trois semaines encore pour savoir si le procès intenté par la ministre Zénab Nabaya Dramé contre trois journalistes guinéens qu’elle accuse de diffamation aura lieu ou non. La juge en charge du dossier devait statuer ce mercredi, 23 décembre 2020, sur la demande du procureur de Kaloum qui a demandé l’abandon des poursuites contre les hommes de médias. Mais, elle a finalement ajourné sa décision, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Absente à l’ouverture du procès, la partie civile a répondu présent à l’ouverture de cette deuxième audience. Alors que tout le monde s’attendait à la décision de la présidente du tribunal, cette dernière a décidé de donner la parole à l’avocat de la ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, Zénab Dramé. Tout en s’excusant pour son absence lors de la dernière audience, maître Dinah Sampil a indiqué que le tribunal doit fixer d’abord le montant de la consignation avant de prendre toute autre décision dans ce dossier.

Une démarche à laquelle les avocats de la défense ne se sont d’ailleurs pas opposés. Ces derniers ont demandé à ce que la caution soit fixée à 200 millions de francs tandis que la partie civile propose un montant d’un million de francs guinéens. Mais, le procureur, lui, est resté sur sa position : Alpha Sény Camara demande toujours au tribunal de surseoir à toute poursuite contre les journalistes Youssouf Boundou Sylla (du site Guineenews), Moussa Moïse Sylla (du site Inquisiteur) et Ibrahima Sory Traoré (du site Guinee7).

Pour lui, ce procès ne peut pas se tenir pendant qu’il a déjà ouvert une information judiciaire sur le présumé détournement de 200 milliards francs guinéens, révélé par ces trois journalistes, et dont la ministre Zénab Nabaya Dramé est accusée. Après un débat houleux entre les avocats de la partie et de la défense ainsi le procureur, la présidente du tribunal, Hadja Mariama Doumbouya, a renvoyé finalement le dossier au 11 janvier 2021 pour statuer sur la demande du procureur.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél: 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com