Arrestation d’opposants en Guinée : depuis Labé, les parents de Cellou Baldé demandent à Alpha Condé de libérer leur fils

Cellou Baldé, coordinateur des fédérations UFDG de l’intérieur du pays, emprisonné par le régime Alpha Condé depuis le 16 novembre

C’est leur première sortie médiatique depuis l’incarcération de leur fils, Cellou Baldé, à la maison centrale de Conakry. Elhadj Boubacar N’dantaba Baldé et Hadja Saliou Dian Diallo (les parents biologique de l’opposant Cellou Baldé) ont brisé le silence hier, dimanche 27 décembre 2020, plus d’un mois après l’inculpation leur fils par la justice pour « fabrication, acquisition, stockage, détention, usage d’armes légères, de guerre, détention de munitions, menaces et association de malfaiteurs ». Très affligés, mais prêts à accepter la volonté de Dieu sur le sort de leur bien aimé, Elhadj Boubacar N’dantaba Baldé et Hadja Saliou Dian Diallo demandent au président Alpha Condé de libérer Cellou Baldé et tous les opposants injustement détenus en prison, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Labé.

Fatigué par le poids de l’âge et de la maladie, le cœur meurtri et les mains tournées vers le ciel, Elhadj Boubacar N’dantaba Baldé vit chaque jour, depuis le 16 novembre dernier, avec l’espoir de voir son fils, Cellou Baldé, sortir de prison. Aujourd’hui, plus le temps passe, grand est le chagrin qui ronge son faible cœur de père aimant et affectueux. Plus de 40 jours se sont déjà écoulés depuis l’arrestation l’ancien député uninominal de Labé ; et, aucune lueur d’espoir pour sa sortie de prison n’est encore perceptible. Egalement, aucune date pour l’ouverture de son procès n’a encore été annoncée par la justice. Et, son père, Elhadj Boubacar N’dantaba Baldé, se demande à quel saint se vouer pour obtenir la libération de son fils, le pilier de la famille (comme il l’appelle affectueusement).

Depuis son domicile à Dar-es-salam, dans le quartier Doghol (commune urbaine de Labé) où nous l’avons rencontré, ce vieux fonctionnaire à la retraite demande, dans un scepticisme apparent, au président Alpha Condé d’user de son pouvoir pour libérer Cellou Baldé et les autres opposants injustement écroués à la maison centrale de Conakry.

Elhadj Boubacar N’dantaba Baldé, père de Cellou Baldé

« Les autorités lui ont dit de partir à Conakry répondre à l’appel de la justice. Il (Cellou Baldé) était en ce moment ici à Labé. Il a dit qu’il ira répondre, mais à condition qu’on lui adresse une convocation. Quand il a reçu la convocation, certaines personnes sont venues nous dire qu’il n’a qu’à sortir du pays, en passant par Kédougou et aller vers le Sénégal. Mais, il a dit comme il ne se reproche de rien, il n’ira nulle part. De mon côté, j’ai dit qu’il ne va pas fuir son pays. Et, c’est comme ça qu’il est parti se présenter à la justice. Je suis le père de Cellou Baldé, mais il n’a jamais été animé de sentiments pouvant le conduire à une détention ou fabrication d’armes de guerre ou autre chose ayant un lien avec les charges portées contre lui. Moi j’ai été témoin de beaucoup de choses depuis le temps colonial. Tout cela est passé. Cette étape aussi, d’une manière ou d’une autre, ça va passer un jour. Heureusement, parfois j’ai de ses nouvelles. Il se porte bien selon les informations que nous recevons de sa femme. Et, nous nous remettons à la volonté de Dieu. Nous avons de la peine, mais grâce à la compassion des uns et des autres, on parvient à gérer la situation. Moi je suis asthmatique et j’ai aussi de l’arthrose. Et, Cellou Baldé est le pilier de la famille ; car, moi je suis un fonctionnaire à la retraite. Nous demandons au président de la république, Alpha Condé, d’user de son pouvoir pour le libérer lui et ses amis détenus. Car, vaut mieux dire ce que tu veux, même si celui à qui tu le dis va te le refuse, que de rester sans manifester son souhait », a indiqué Elhadj Boubacar N’dantaba Baldé.

Tout comme son époux, Hadja Saliou Dian Diallo est résignée à accepter le sort de son fils. Elle vit très difficilement l’incarcération de Cellou Baldé. L’arrestation de son fils lui a pris de court ; et, chaque croisement de regards avec ses petits enfants (les fils de Cellou Baldé) lui rappelle son fils et les conditions difficiles qu’il traverse.

Hadja Saliou Dian Diallo, mère de Cellou Baldé

« Tout ce que Dieu te donne, tu es obligé d’accepter. Ce qui est arrivé à Cellou Baldé, on ne s’attendait pas ça. C’est avec le cœur serré que je parle ainsi. Arrêter un père de famille dans ces genres de conditions, c’est vraiment difficile. Mais, on se remet à la volonté de Dieu. Ce que nous demandons au président de la république, c’est d’avoir pitié de son peuple, libéré ces détenus qui ont tous des familles à nourrir. Quand je vois ses enfants tout en sachant que leur père est en prison, ça me donne le cœur serré », a confié Hadja Saliou Dian Diallo, avant de fondre en larmes.

Hadja Saliou Dian Diallo, mère de Cellou Baldé

A rappeler que Cellou Baldé est le coordinateur des fédérations de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée), le principal parti d’opposition en Guinée. Il a également été élu député uninominal de la préfecture de Labé à l’assemblée nationale lors de la huitième législature dans ce pays. Et, tout comme lui, plusieurs opposants au régime d’Alpha Condé croupissent actuellement en prison sans aucune forme de procès. Certains parmi ces détenus politiques y ont déjà perdu la vie dans cette détention à la maison centrale.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS